Vous avez déjà un successeur. Le groupe Volkswagen annonce le départ d’Herbert Diess

Vous avez déjà un successeur.  Le groupe Volkswagen annonce le départ d'Herbert Diess

La nouvelle est aussi inattendue que choquante : Herbert Diess, le tout-puissant président du conseil d’administration du groupe Volkswagen, quitte le poste qu’il occupait depuis 2018. Il a même un successeur : Oliver Blume, actuel PDG de une des marques du groupe, Porsche.

Toujours selon le même communiqué publié par le plus grand groupe automobile européen, le départ d’Herbert Diess, de la direction du groupe Volkswagen, aura lieu officiellement le 1er septembre. La date à partir de laquelle le nouveau président, Oliver Blume, assumera, avec les fonctions de PDG de Porsche, la direction du conseil d’administration de l’ensemble du groupe.

Commentant le départ d’Herbert Diess, cadre qui a rejoint le groupe Volkswagen en juillet 2015, soit quelques mois seulement avant le déclenchement du scandale connu sous le nom de Dieselgate, le président du conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch, a remercié pour l’effort du Président au nom du groupe, arguant que Diess « a joué un rôle fondamental dans l’avancement et la transformation de l’entreprise ».

Herbert Diess PDG de Volkswagen
Herbert Diess était le principal responsable de l’entrée de Volkswagen dans la mobilité électrique

« Le groupe et ses marques sont aujourd’hui viables pour l’avenir ; ses capacités d’innovation et son pouvoir de conquête ont été renforcés », indique, dans le même communiqué, Pötsch, défendant que « M. Diess a démontré de manière impressionnante la rapidité et la cohérence avec lesquelles il a pu mener à bien tous les processus de transformation de grande envergure, menant l’entreprise à travers des eaux extrêmement turbulentes, tout en mettant en œuvre une nouvelle stratégie fondamentale.

Blume enthousiasmé par un nouveau défi

Quant à Oliver Blume, qui fait partie du groupe Volkswagen depuis 1994, ayant joué plusieurs rôles dans des marques telles qu’Audi, Seat, Volkswagen et Porsche, jusqu’à ce qu’en 2015 il rejoigne le conseil d’administration de Porsche, en tant que responsable de la production et de la logistique, était déjà enthousiasmé par ce nouveau défi, sans oublier toutefois de préciser qu’il entend bien continuer à diriger les destinations Porsche « bien plus longtemps ». Même après l’offre publique d’actions, la marque Züffenhausen devrait être ciblée.

Olivier Blume, PDG de Porsche
Olivier Blume, PDG de Porsche

Quant au mandat qu’il s’apprête à assumer à la tête du plus grand groupe automobile européen, Blume a assuré qu’il se concentrera « sur les clients, les marques et les produits », tandis que chez Porsche il espère pouvoir en faire un leader du « durable ». mobilité ».