Trump State of the Union 2020: vérification des faits et transcription en direct

17

SPEAKER PELOSI

Les membres du Congrès, le président des États-Unis.

(scandant "quatre années de plus")

PRÉSIDENT TRUMP

Merci beaucoup. Je vous remercie. Thmerci beaucoup. Madame la Présidente, Monsieur le Vice-président, membres du Congrès, la première dame des États-Unis.

Le discours sur l'état de l'Union du président Trump a pris un départ partisan, les républicains scandant: "Quatre ans de plus!" Le discours de ce soir arrive à un moment gênant pour le président, car il fait toujours face à une procédure de destitution. Trump a donné à la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, un accueil glacial à son entrée. Lorsque Pelosi tendit la main, Trump se détourna rapidement.

Et mes concitoyens, il y a trois ans, nous avons lancé le grand retour américain. Ce soir, je me tiens devant vous pour partager les résultats incroyables. Les emplois sont en plein essor. Les revenus montent en flèche. La pauvreté est en chute libre. Le crime tombe. La confiance monte. Et notre pays est à nouveau florissant et très respecté.

Les ennemis de l'Amérique sont en fuite. Les fortunes américaines sont à la hausse. L'avenir de l'Amérique est radieux. Les années de déclin économique sont terminées.

Économie

Attendez-vous à beaucoup de discussions ce soir sur Trump en tant que ressuscitant de l'économie américaine. Mais ce récit n'est pas tout à fait exact. Le chômage est faible en ce moment, mais la reprise économique a commencé sérieusement sous le président Barack Obama.

Les jours où notre pays était utilisé, mis à profit et même méprisé par d'autres nations sont loin derrière nous.

Finies les promesses non tenues; reprises sans emploi; platitudes fatiguées; et des excuses constantes pour l'épuisement de la richesse, du pouvoir et du prestige américains. En seulement trois courtes années, nous avons brisé la mentalité du déclin américain et nous avons rejeté la réduction de la destinée américaine. Nous avons totalement rejeté la réduction des effectifs. Nous avançons à un rythme qui était inimaginable il y a peu de temps, et nous n'y retournerons jamais.

Je suis ravi de vous annoncer ce soir que notre économie est la meilleure qu'elle ait jamais été. Notre armée est complètement reconstruite, avec sa puissance inégalée partout dans le monde, et elle n'est même pas proche. Nos frontières sont sûres, nos familles sont florissantes, nos valeurs sont renouvelées, notre fierté est restaurée. Et pour toutes ces raisons, je dis au peuple de notre grand pays et aux membres du Congrès: l'état de notre union est plus fort que jamais.

La défense

Trump a réussi à augmenter les dépenses militaires, mais les dirigeants de la défense avertissent toujours que les récentes mesures de financement temporaires menacent la disponibilité opérationnelle. L'armée américaine était également largement considérée comme la plus puissante du monde avant les récentes augmentations budgétaires.

La vision que j'exposerai ce soir montre comment nous construisons les plus prospères du monde et renferme – une société inclusive, celui où chaque citoyen peut participer au succès sans précédent de l'Amérique et chaque communauté peut participer à l'extraordinaire ascension de l'Amérique. Dès l'instant où j'ai pris mes fonctions, je me suis rapidement déplacé pour relancer l'économie américaine, la suppression d'un certain nombre de réglementations sur les suppressions d'emplois, la promulgation de réductions d'impôts historiques et record et la lutte pour des accords commerciaux équitables et réciproques.

Ce discours tente de positionner POTUS en tant que leader de toute la nation en ce qui concerne le commerce, l'économie, les soins de santé, etc. Mais Trump n'a pas commencé sur la note la plus inclusive. Il a refusé de serrer la main de la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, lorsqu'il est arrivé sur le podium.

Élection 2020

Trump prévoit d'utiliser le discours de ce soir pour souligner ce qu'il considère comme ses réalisations les plus notables, y compris l'état de l'économie américaine. Attendez-vous à entendre peu de choses de lui sur son programme potentiel pour un deuxième mandat.

Notre programme est implacablement pro-travailleur, pro-famille, pro-croissance et, surtout, pro-américain.

Je vous remercie. Nous avançons avec un optimisme effréné et élevons nos citoyens de toutes races, couleurs, religions et croyances très haut. Depuis mon élection, nous avons créé 7 millions de nouveaux emplois, 5 millions de plus que les experts gouvernementaux ne l'avaient prévu lors de la précédente administration.

le le taux de chômage est le plus bas depuis plus d'un demi-siècle.

Économie

Alors que le taux de chômage continue de baisser régulièrement depuis l'administration Obama, le rythme de création d'emplois commence à ralentir à mesure que le marché du travail se resserre et que les entreprises retiennent de nouveaux investissements.

Et très incroyablement, le taux de chômage moyen sous mon administration est inférieur à celui de n'importe quelle administration de l'histoire de notre pays.

Si nous n'avions pas inversé les politiques économiques défaillantes de l'administration précédente, le monde ne serait pas maintenant témoin de ce grand succès économique.

Le taux de chômage des Afro-Américains, des Hispano-Américains et des Américains d'origine asiatique a atteint les niveaux les plus bas de l'histoire.

Le chômage des jeunes afro-américains a atteint un creux historique. La pauvreté afro-américaine a baissé au taux le plus bas jamais enregistré.

Le taux de chômage des femmes a atteint le niveau le plus bas en près de 70 ans, et l'année dernière, les femmes ont occupé 72% de tous les nouveaux emplois ajoutés.

Le taux de chômage des vétérans est tombé à un niveau record.

Le taux de chômage des Américains handicapés a atteint un creux historique.

Les travailleurs sans diplôme d'études secondaires ont atteint le taux de chômage le plus bas enregistré dans l'histoire des États-Unis.

Un nombre record de jeunes Américains sont maintenant employés.

Sous la dernière administration, plus de 10 millions de personnes ont été ajoutées aux rouleaux de bons alimentaires. Sous mon administration, 7 millions d'Américains sont sortis des coupons alimentaires et 10 millions de personnes ont été retirées de l'aide sociale.

En huit ans sous la dernière administration, plus de 300 000 personnes en âge de travailler ont quitté le marché du travail. En seulement trois ans de mon administration, trois millions et demi de personnes, des personnes en âge de travailler, ont rejoint le marché du travail.

Depuis mon élection, la valeur nette de la moitié inférieure des salariés a augmenté de 47%, trois fois plus vite que l'augmentation du 1% supérieur.

Après des décennies de revenus stables et en baisse, les salaires augmentent rapidement, et merveilleusement. Ils augmentent le plus rapidement pour les travailleurs à faible revenu, qui ont vu leur salaire augmenter de 16% depuis mon élection.

Malgré la destitution, l'économie a été une aubaine majeure pour le président Trump. Un indicateur récent de cela est le dernier sondage Gallup, qui a la cote de Trump à un record personnel de 49%. Selon Gallup, l'un des éléments que Gallup a souligné comme facteur dans la meilleure cote d'approbation personnelle de Trump: les Américains ont la plus grande confiance dans l'économie depuis 2000.

C'est un boom des cols bleus.

"Blue-col boom" est une nouvelle ligne de campagne pour Trump. Il l'a utilisé pour la première fois lors de son discours au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le mois dernier.

Le revenu médian réel des ménages est maintenant au niveau le plus élevé jamais enregistré.

Depuis mon élection, les marchés boursiers américains ont grimpé de 70%, ajoutant plus de 12 billions de dollars à la richesse de notre pays, transcendant tout ce que quiconque croyait possible. Ceci est un record. C'est quelque chose que tous les pays du monde attendent. Ils admirent.

La confiance des consommateurs vient d'atteindre de nouveaux sommets étonnants. Tous ces millions de personnes, les 401 (k) et les pensions se portent beaucoup mieux avec des augmentations de 60%, 80%, 100% et même plus. Les emplois et les investissements affluent dans 9 000 quartiers auparavant négligés grâce aux zones d'opportunité, un plan mené par le sénateur Tim Scott dans le cadre de notre réduction d'impôt républicaine.

En d'autres termes, les entreprises riches investissent de l'argent dans des domaines qui n'ont pas vu d'investissements depuis de nombreuses décennies, créant des emplois, de l'énergie et de l'excitation.

C'est la première fois que ces communautés méritantes voient quelque chose comme ça. Tout fonctionne. Les zones d'opportunité aident les Américains comme le vétéran de l'armée Tony Rankins de Cincinnati, Ohio. Après avoir lutté contre la toxicomanie, Tony a perdu son emploi, sa maison et sa famille. Il était sans abri, mais Tony a ensuite trouvé une entreprise de construction qui a investi dans des zones d'opportunité. Il est maintenant l'un des meilleurs commerçants, sans drogue, a retrouvé sa famille, et il est ici ce soir. Continuez votre excellent travail, Tony.

Économie

Trump mettra fin à cette semaine de nouvelles chargée en se rendant à Charlotte, N.C., vendredi pour prendre la parole lors d'un sommet axé sur le programme Opportunity Zones créé par la Maison Blanche en vertu de la Tax Cuts and Jobs Act de 2017. Les zones d'opportunité sont "en difficulté économique" qui peuvent bénéficier d'un "traitement fiscal préférentiel" dans certaines circonstances. La fille de Trump, Ivanka Trump, a été une grande partisane des zones d'opportunité.

Merci, Tony. Notre économie en ébullition a, pour la première fois, donné à de nombreux anciens détenus la possibilité d'obtenir un excellent travail et un nouveau départ. Cette deuxième chance à la vie est rendue possible parce que nous avons adopté une réforme historique de la justice. Tout le monde a dit que la réforme de la justice pénale ne pouvait pas être faite, mais je l'ai fait, et les gens dans cette salle l'ont fait.

Élection 2020

Trump a consacré une partie de son discours à la réforme de la justice pénale pour des raisons politiques. Sa campagne estime que le problème résonne chez les électeurs noirs, un groupe démographique qu'il a longtemps lutté devant les tribunaux. Dans les coulisses, le conseiller de la Maison Blanche et gendre de Trump, Jared Kushner, a été un ardent défenseur du First Step Act – le projet de loi bipartite sur la réforme de la justice pénale adopté par le Congrès l'année dernière – même lorsque le président a eu ses propres doutes quant à sa pertinence. avec les électeurs. Pour en savoir plus sur la pression de Trump pour un soutien afro-américain, lisez cette histoire récente dans le New York Times

Grâce à notre audacieuse campagne de réduction réglementaire, les États-Unis sont de loin devenus le premier producteur de pétrole et de gaz naturel au monde.

Grâce aux progrès considérables que nous avons réalisés au cours des trois dernières années, l'Amérique est désormais indépendante de l'énergie. Et les emplois énergétiques, comme tant d'autres éléments de notre pays, sont à un niveau record.

Nous faisons des chiffres que personne n'aurait cru possibles il y a seulement trois ans. Également, nous restaurons la puissance de fabrication de notre nation, même si les prédictions étaient, comme vous le savez tous, que cela ne pourrait jamais être fait. Après avoir perdu 60 000 usines sous les deux administrations précédentes, l'Amérique a maintenant gagné 12 000 nouvelles usines sous mon administration avec des milliers de milliers d'usines et d'usines en projet ou en construction.

Économie

Le secteur manufacturier américain est en fait tombé en baisse l'année dernière, avec 12 000 emplois perdus en décembre par rapport au mois précédent. Les entreprises manufacturières n'ont créé que 46 000 emplois l'an dernier
 global.
L'activité des usines était également en baisse depuis cinq mois consécutifs avant de glisser à peine dans l'expansion en janvier, selon de nouvelles données publiées cette semaine.

Les entreprises ne partent pas, elles reviennent aux États-Unis.

Le fait est que tout le monde veut être là où se situe l'action, et les États-Unis d'Amérique sont, en effet, le lieu où se situe l'action.

L'une des plus grandes promesses que j'ai faites au peuple américain était de remplacer l'accord commercial désastreux de l'ALENA.

Commerce

L’accord commercial de Trump avec le Canada et le Mexique est l’une de ses principales réalisations législatives. Mais ses avantages économiques globaux devraient être minimes, principalement parce que l'accord États-Unis-Mexique-Canada ne fait que renouveler et remplacer l'ALENA original, qui avait déjà éliminé la plupart des tarifs en Amérique du Nord. Son principal avantage économique est de renforcer la certitude que le commerce continuera à circuler librement sur le continent.

En fait, le commerce déloyal est peut-être la principale raison pour laquelle j'ai décidé de me présenter aux élections présidentielles. Après l’adoption de l’ALENA, notre pays a perdu 1 emploi manufacturier sur 4. De nombreux politiciens vont et viennent, s'engageant à changer ou à remplacer l'ALENA, seulement pour le faire et absolument rien ne se passe. Mais contrairement à tant de ceux qui m'ont précédé, je tiens mes promesses. Nous avons fait notre travail.

Il y a six jours, J'ai remplacé l'ALENA et signé le tout nouvel accord États-Unis-Mexique-Canada. L'USMCA créera près de 100 000 nouveaux emplois automobiles américains bien rémunérés et stimuler massivement les exportations de nos agriculteurs, éleveurs et ouvriers d'usine.

Commerce

Trump a donné un aperçu des coulisses de la sélection du nom USMCA pour son accord commercial. Il a dit que c'était facile à retenir grâce à la chanson Village People, "YMCA". "Personne ne pouvait se souvenir de" USMCA ", a déclaré Trump en janvier." J'ai dit: "Pensez à la chanson," YMCA "." Maintenant, tout le monde la dit. "

Commerce

La Commission indépendante du commerce international des États-Unis a constaté que le pacte créerait 176000 emplois dans tous les secteurs et augmenterait le PIB américain de 0,35% la sixième année après son entrée en vigueur. Cette étude a également révélé, cependant, qu'en excluant les dispositions qui réduisent l'incertitude politique, l'effet sur le PIB américain est en fait de -0,12%.

Cela portera également le commerce avec le Mexique et le Canada à un niveau beaucoup plus élevé, mais aussi à un degré beaucoup plus élevé d'équité et de réciprocité, nous aurons cela. Équité et réciprocité. Je dis cela enfin, car cela fait de nombreuses années que nous n'avons pas été traités équitablement sur le plan commercial.

Il s'agit du premier accord commercial majeur depuis de nombreuses années à gagner le solide soutien des syndicats américains.

Commerce

C'est vrai – l'AFL-CIO, la plus grande fédération du travail du pays – a soutenu l'USMCA dans les derniers jours. Mais ce n'est qu'après que les démocrates de la Chambre ont travaillé avec le représentant commercial de Trump, Robert Lighthizer, pendant plusieurs mois pour négocier des modifications du pacte, ce qui en a finalement fait l'un des accords commerciaux les plus progressistes de tous les temps.

J'ai également promis aux citoyens que j'imposerais des tarifs pour faire face au vol massif par la Chine des emplois américains. Notre stratégie a fonctionné. Il y a quelques jours, nous avons signé un nouvel accord révolutionnaire avec la Chine qui défendra nos travailleurs, protégera notre propriété intellectuelle, apporter des milliards de dollars dans notre trésorerieet ouvrir de nouveaux marchés pour les produits fabriqués et cultivés ici aux États-Unis.

Commerce

La première phase du nouvel accord de Trump avec la Chine a contribué à calmer les relations entre les deux géants économiques, mais elle ne traite pas des politiques industrielles de Pékin ni des subventions publiques néfastes – plusieurs des questions les plus épineuses qui ont conduit l'administration à lancer la guerre commerciale en premier lieu.

Il laisse également en place des droits de douane élevés sur quelque 370 milliards de dollars d'importations chinoises, qui nuisent aux consommateurs et pèsent sur l'économie américaine.

Commerce

L'augmentation des achats de produits américains est au cœur de l'accord préliminaire de Trump avec la Chine, mais les critiques se demandent depuis le début si Pékin sera en mesure d'acheter autant qu'il l'a promis. Depuis l'apparition du coronavirus, même les responsables de l'administration Trump reconnaissent qu'il sera plus difficile pour la Chine de respecter ces engagements d'achat et de mettre en œuvre les autres réformes qu'elle a acceptées dans le cadre de la première phase de l'accord.

Pendant des décennies, la Chine a profité des États-Unis. Maintenant, nous avons changé cela. Dans le même temps, nous avons la meilleure relation que nous ayons jamais eue avec la Chine, y compris le président Xi. Ils respectent ce que nous avons fait, car, franchement, ils ne pouvaient jamais croire qu'ils étaient capables de s'en tirer avec ce qu'ils faisaient année après année, décennie après décennie, sans que personne dans notre pays ne se présente et dise: "C'est assez."

Commerce

La Maison Blanche avait laissé entendre que le président pourrait utiliser une partie de son discours ce soir pour exposer les prochaines étapes des négociations commerciales avec la Chine, mais nous n'avons rien obtenu de tout cela ici. Trump avait déjà annoncé qu'il se rendrait à Pékin pour lancer la deuxième phase des négociations – mais c'était avant que le coronavirus ne commence à se propager largement.

Maintenant, nous voulons reconstruire notre pays, et c'est exactement ce que nous faisons. Nous reconstruisons notre pays. Alors que nous rétablissons le leadership américain dans le monde, nous défendons une fois de plus la liberté dans notre hémisphère.

C'est pourquoi mon administration a renversé les politiques défaillantes de l'administration précédente sur Cuba.

Une grande partie du programme de Trump a consisté à inverser les politiques de Barack Obama en matière de politique étrangère, de commerce et de réglementation environnementale. Le sentiment anti-Obama entraîne plus que vous ne l'imaginez.

Nous soutenons les espoirs des Cubains, des Nicaraguayens et des Vénézuéliens. Les États-Unis dirigent une coalition diplomatique de 59 pays contre le dictateur socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro.

Police étrangère

édité: Il y a plus d'un an, les États-Unis ont été le premier pays à reconnaître le chef de l'Assemblée nationale vénézuélienne Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela, après avoir déclaré la réélection de Nicholas Maduro illégitime. Afin de forcer Maduro, les États-Unis ont exercé de sérieuses pressions économiques sur le leader par le biais de sanctions. Pourtant, Maduro reste au pouvoir.

Maduro est un dirigeant illégitime, un tyran qui abuse de son peuple. Mais sa tyrannie sera brisée et brisée. Voici ce soir un homme très courageux qui porte avec lui les espoirs, les rêves et les aspirations de tous les Vénézuéliens. Nous rejoindre dans la galerie est le véritable président légitime du Venezuela, Juan Guaido.

Merci, Monsieur le président. Grand honneur. Merci beaucoup. Veuillez reprendre ce message, que tous les Américains sont unis avec le peuple vénézuélien en their lutte juste pour la liberté.

Police étrangère

L'inclusion de Guaido vise en partie à convaincre les électeurs cubano-américains et vénézuéliens-américains en Floride, un État clé en 2020. Guaido, qui est interdit de voyager à Venezula, a prononcé un discours à Miami, en Floride, le week-end dernier à un grande foule d'Américains vénézuéliens. La Maison Blanche n'a pas annoncé si Guaido rencontrera Trump pendant son séjour à Washington.

Merci beaucoup. Le socialisme détruit les nations, mais souvenez-vous toujours que la liberté unifie l'âme.

Élection 2020

Une partie de la stratégie de réélection de Trump repose sur le fait de coller le tag «socialiste» à son éventuel adversaire démocrate. Connaître le discours de ce soir attirera des millions de téléspectateurs, ont déclaré à Trump que ce serait une occasion en or de souligner le thème de sa campagne capitalisme contre socialisme 2020. C'est une ligne d'attaque plus modérée que ce que les partisans de Trump entendent normalement lors des rassemblements du président. C'est parce que la Maison Blanche veut qu'elle résonne avec une coalition plus large d'électeurs.

Pour protéger la liberté américaine, nous avons investi un record de 2,2 billions de dollars dans l'armée américaine.

La défense

Malgré plusieurs hausses importantes du budget de la défense au cours des trois dernières années, les dépenses militaires devraient plafonner. Le budget de la défense n'augmenterait que de quelques milliards de dollars au cours du prochain exercice en vertu d'un accord conclu l'été dernier.

Nous avons acheté les meilleurs avions, missiles, fusées, navires et tout autre équipement militaire. Et il est fabriqué ici même aux États-Unis.

Nous obtenons également nos alliés, enfin, pour aider à payer leur juste part.

J'ai augmenté les contributions des autres membres de l'OTAN de plus de 400 milliards de dollars et le nombre d'alliés remplissant les obligations minimales a plus que doublé.

Police étrangère

Trump est entré en fonction en attaquant l'OTAN (comme de nombreuses alliances internationales traditionnelles). Mais il a exprimé beaucoup plus de soutien à l'alliance militaire récemment. Lors d'une réunion de l'OTAN à Londres en décembre dernier, Trump s'est vanté d'avoir forcé d'autres nations à consacrer une plus grande part de leur production économique à des obligations militaires. Cela lui donne un rare point de discussion sur le succès de la politique étrangère.

Il y a quelques semaines à peine, pour la première fois depuis que le président Truman a créé l'armée de l'air plus de 70 ans plus tôt, nous avons créé une toute nouvelle branche des forces armées américaines. Cela s'appelle la Force spatiale. Très important.

La défense

Avant que Space Force ne devienne un chant commun lors des rassemblements de Trump, les démocrates et les républicains de la Chambre ont proposé de créer un nouveau service spatial militaire au début de l'administration Trump. Pourtant, le Pentagone de Trump s'est initialement opposé à l'idée, avant de finalement adopter une réorganisation de la mission spatiale.

Dans la galerie ce soir, nous avons un jeune homme. Ce qu'il veut tellement – 13 ans – Iain Lanphier, il est un élève de huitième de l'Arizona. Iain, veuillez vous lever. Iain a toujours rêvé d'aller dans l'espace. Il était le premier de sa classe et parmi les plus jeunes d'une académie d'aviation. Il aspire à aller à l'Air Force Academy, puis il a l'œil sur la force spatiale. La plupart des gens regardent l'espace, dit Iain, "je veux regarder le monde vers le bas."

Mais assis derrière Iain ce soir est son plus grand héros, Charles McGee, né à Cleveland, Ohio il y a un siècle. Charles est l'un des derniers aviateurs de Tuskegee survivants, les premiers pilotes de chasse noirs, et il se trouve également être l'arrière-grand-père d'Ian.

Histoire incroyable. Après plus de 130 missions de combat pendant la Seconde Guerre mondiale, il est rentré dans un pays qui lutte toujours pour les droits civils et a continué à servir l'Amérique en Corée et au Vietnam. Le 7 décembre, Charles a célébré son 100e anniversaire.

Il y a quelques semaines, j'ai signé un projet de loi faisant la promotion de Charles McGee au général de brigade, et plus tôt dans la journée, j'ai épinglé les étoiles sur ses épaules au bureau ovale. Gén McGee, notre nation vous salue. Merci Monsieur.

Des pèlerins aux fondateurs, des soldats de Valley Forge aux marcheurs de Selma et du président Lincoln au révérend Martin Luther King, les Américains ont toujours rejeté les limites de l'avenir de nos enfants. Membres du Congrès, nous ne devons jamais oublier que les seules victoires qui comptent à Washington sont des victoires qui procurent au peuple américain.

Le peuple est le cœur de notre pays. Leurs rêves sont l'âme de notre pays. Et leur amour est ce qui anime et soutient notre pays. Nous devons toujours nous rappeler que notre travail consiste à faire passer l'Amérique en premier.

La prochaine étape en avant dans la construction d'une société inclusive consiste à s'assurer que chaque jeune Américain reçoit une excellente éducation et la possibilité de réaliser le rêve américain. Pourtant, depuis trop longtemps, d'innombrables enfants américains sont pris au piège dans des écoles publiques défaillantes. Pour sauver ces étudiants, 18 États ont créé choix de l'école sous forme de bourses d’opportunité. Les programmes sont si populaires que des dizaines de milliers d'étudiants restent sur une liste d'attente. L'une de ces étudiantes est Janiyah Davis, une élève de quatrième année de Philadelphie.

Éducation

L'un des partisans les plus virulents de l'administration Trump des programmes de choix d'école est le vice-président Mike Pence, qui a déclaré à une foule d'étudiants du Wisconsin la semaine dernière qu'il "était pour le choix de l'école avant qu'il ne soit cool".

Contrairement au commerce, à l'immigration et à l'économie, Trump a rarement fait du choix de l'école un point central de son discours de souche. Mais cela semble changer ce soir. La pression du président pour un allégement fiscal pour les bourses des écoles privées et paroissiales est destinée à plaire à ses fans dans les cercles socialement conservateurs. Cependant, d’autres groupes conservateurs ont critiqué la proposition comme une extension inutile du rôle du gouvernement fédéral dans l’éducation.

La maman de Janiyah, Stephanie, est monoparentale. Elle ferait n'importe quoi pour assurer à sa fille un avenir meilleur, mais l'année dernière, cet avenir a été mis hors de portée lorsque le gouverneur de Pennsylvanie a opposé son veto à la législation visant à étendre le choix de l'école à 15 000 enfants. Janiyah et Stephanie sont dans la galerie. Stéphanie, merci beaucoup d'être ici avec ta belle fille.

Mais Janiyah, j'ai de bonnes nouvelles pour vous. Je suis heureux de vous informer que votre longue attente est terminée. Je peux fièrement annoncer ce soir qu’une bourse d’opportunité vous est offerte et que vous serez bientôt dirigé vers l’école de votre choix.

J'appelle maintenant le Congrès à donner à un million d'enfants américains la même chance que Janiyah vient de recevoir. Adoptez la Loi sur les bourses et les opportunités en matière de liberté éducative, car aucun parent ne devrait être contraint d'envoyer son enfant dans une école publique défaillante.

Chaque jeune doit avoir un environnement sûr et sécurisé dans lequel apprendre et grandir. Pour cette raison, notre magnifique première dame a lancé l'initiative "Be Best" pour soutenir une vie sûre et sans drogue pour la prochaine génération, en ligne, à l'école et dans nos communautés. Merci, Melania, pour votre amour et votre profond soin pour les enfants d'Amérique. Merci beaucoup.

C'est la première fois que Trump mentionne la campagne anti-cyberintimidation de l'aile Est de son épouse, "Be Best". Ses prédécesseurs modernes ont chacun mis en lumière les projets de leurs épouses dans leurs premiers discours sur l'état de l'Union. En savoir plus ici

Mon administration est déterminée à donner à nos citoyens les opportunités dont ils ont besoin, quels que soient leur âge ou leur origine. Grâce à notre engagement envers les travailleurs américains, plus de 400 entreprises offriront de nouveaux emplois et des opportunités d'éducation à près de 15 millions d'Américains. Mon budget contient également une vision passionnante pour les écoles secondaires de notre pays. Ce soir, je demande au Congrès de soutenir nos étudiants et de soutenir mon projet d'offrir une formation professionnelle et technique dans chaque lycée américain.

Pour accroître l’égalité des chances, je suis également fier d’avoir obtenu un financement record et permanent pour notre collèges et universités historiquement noirs de la nation.

La campagne Trump veut percer auprès des électeurs afro-américains en 2020, ne considérant que quelques points de pourcentage supplémentaires comme une aubaine potentiellement majeure dans des États comme la Pennsylvanie, le Wisconsin et la Floride.

Une bonne vie pour les familles américaines nécessite également le système de santé le plus abordable, innovant et de haute qualité sur Terre. J'ai déménagé rapidement pour proposer des alternatives abordables. Nos nouveaux plans sont jusqu'à 60% moins chers et meilleurs.

J'ai également fait une promesse à toute épreuve à une famille américaine: Nous protégerons toujours les patients avec des conditions préexistantes.

Soins de santé

Cette protection est actuellement dans les limbes. L'administration Trump a en fait rejoint un procès intenté par des États sous gouvernement républicain pour supprimer la loi sur les soins abordables, qui comprend des protections pour les conditions préexistantes. Le sort de cette loi ne sera décidé qu'après les élections de 2020.

Et nous protégerons toujours votre assurance-maladie et nous protégerons toujours votre sécurité sociale. Toujours.

Le patient américain ne devrait jamais être aveuglé par les factures médicales. C'est pourquoi j'ai signé un décret exigeant la transparence des prix.

Soins de santé

L'administration a récemment finalisé une règle obligeant les hôpitaux à divulguer les tarifs négociés aux assureurs.

De nombreux experts estiment que la transparence, qui entrera pleinement en vigueur au début de l'année prochaine, sera encore plus soins de santé réforme.

Élection 2020

Les soins de santé ont été un problème politique délicat pour le président. Il a récemment critiqué sa secrétaire du HHS dans le bureau ovale à cause de mauvais sondages auprès des républicains sur les soins de santé avant 2020.

Cela permettra aux familles d'économiser des sommes considérables pour des soins sensiblement meilleurs, mais alors que nous travaillons pour améliorer les soins de santé aux États-Unis, il y a ceux qui veulent vous soustraire à vos soins de santé, retirer votre médecin et supprimer entièrement l'assurance privée.

Soins de santé

C'est un succès à Medicare for All, le régime d'assurance maladie géré par le gouvernement qui a consommé des heures de débats démocrates lors des primaires de 2020. Voici comment les propositions des candidats se décomposent

132 législateurs dans cette salle ont approuvé une loi visant à imposer une prise de contrôle socialiste de notre système de santé, anéantissant les plans d'assurance maladie de 180 millions d'Américains très heureux.

À ceux qui regardent à la maison ce soir, je veux que vous sachiez: nous ne laisserons jamais le socialisme détruire les soins de santé américains.

Plus de 130 législateurs dans cette enceinte ont approuvé une loi qui mettrait en faillite notre mission en fournissant gratuitement des soins de santé financés par les contribuables à des millions d'étrangers en situation irrégulière, forçant les contribuables à subventionner les soins gratuits pour quiconque dans le monde franchit illégalement nos frontières.

Le président et sa campagne de réélection se sont emparés de cette proposition, qui a obtenu le soutien de quelques prétendants à 2020 lors du premier débat présidentiel démocrate de CNN. Dans un sondage NBC News / Wall Street Journal réalisé en septembre dernier, 62% des électeurs inscrits ont rejeté la politique de fournir des soins de santé subventionnés par les contribuables aux immigrants sans papiers.

Ces propositions feraient un raid sur les avantages de l'assurance-maladie de nos aînés et sur lesquels nos aînés dépendent tout en agissant comme un leurre puissant pour l'immigration illégale. C'est ce qui se passe en Californie et dans d'autres États. Leurs systèmes sont incontrôlables, ce qui coûte aux contribuables des sommes d'argent considérables et inabordables.

Si forcer les contribuables américains à fournir des soins de santé gratuits aux immigrants illégaux vous semble juste, restez du côté de la gauche radicale. Si vous pensez que nous devons défendre les patients et les personnes âgées, soutenez-moi pour adopter une loi interdisant les soins de santé gratuits pour les étrangers illégaux.

Ce sera une aubaine formidable pour notre frontière sud déjà fortement surveillée, où, au moment où nous parlons, un mur long, haut et puissant est en cours de construction.

Nous avons maintenant parcouru plus de 100 miles et avons plus de 500 miles entièrement complétés en très peu de temps. Au début de l'année prochaine, nous aurons parcouru plus de 500 milles.

Élection 2020

Alors que les élections de 2020 entrent à la vitesse supérieure, attendez-vous à entendre Trump parler de plus en plus de la construction de son mur frontalier promis depuis longtemps. Même si des sections du mur se sont révélées incapables de résister aux éléments, le président considère la barrière d'acier croissante le long de la frontière sud de l'Amérique comme l'une de ses plus grandes réalisations – et que ses principaux partisans aiment entendre.

Mon administration prend également en charge les grandes sociétés pharmaceutiques. Nous avons a approuvé un nombre record de médicaments génériques abordables, et les médicaments sont approuvés par la FDA à un rythme plus rapide que jamais.

Soins de santé

C'est vrai. Mais c'est en grande partie parce que la FDA a obtenu une forte augmentation de ses effectifs et de ses ressources en vertu de la loi sur les frais d'utilisation des médicaments génériques, promulguée par le président Barack Obama.

Et j'ai eu le plaisir d'annoncer l'année dernière que pour la première fois en 51 ans, le coût des médicaments sur ordonnance a baissé.

Soins de santé

Discutable. Les sociétés pharmaceutiques ont ralenti leurs hausses de prix au cours de la dernière année, mais les prix n'ont certainement pas baissé pour la majorité des médicaments de marque coûteux. Une chose que nous savons: les prix de plus de 470 médicaments achetés à la pharmacie ont augmenté d'environ 5% au début de cette année.

Et en travaillant ensemble, le Congrès peut réduire considérablement les prix des médicaments par rapport aux niveaux actuels. J'ai été s'adressant au sénateur Chuck Grassley de l'Iowa et d'autres au Congrès afin de faire quelque chose sur le prix des médicaments et rapidement et correctement. Je demande une législation bipartite qui atteigne l'objectif de réduire considérablement les prix des médicaments d'ordonnance. Obtenez une facture sur mon bureau et je la signerai immédiatement.

Soins de santé

C'est le cri que le sénateur Chuck Grassley attendait sur son projet de loi, S. 2453. Grassley a eu du mal à rallier le soutien du GOP et a plaidé pour un soutien de la Maison Blanche à la mesure, considérée comme essentiellement le seul effort bipartisan sur les prix des médicaments. maintenant. Mais les paroles du président n'étaient pas tout à fait une approbation.

Lors de ces remarques, les démocrates se sont levés, levant trois doigts, une référence au projet de loi sur les prix des médicaments adopté par la Chambre HR 3. La Maison Blanche ne soutient pas la mesure et le sénateur Major Major Mitch McConnell a déclaré qu'il était mort à son arrivée à le Sénat.

Cet engagement inflexible – les décès par surdose de drogue ont diminué pour la première fois en près de 30 ans.

L'espérance de vie aux États-Unis a récemment augmenté pour la première fois en quatre ans, principalement en raison de fortes baisses des surdoses mortelles et des décès par cancer. C'est un point positif pour Trump, qui a fait de la lutte contre la crise des opioïdes une grande partie de sa présidence. Mais ce n’est pas fini. Des dizaines de milliers de personnes font encore une surdose chaque année, de plus en plus à cause du fentanyl opioïde super puissant. En outre, les experts soulignent que la mortalité croissante due à d'autres drogues comme la méthamphétamine et la cocaïne est un problème à l'horizon.

Among the states hardest hit, Ohio is down 22%, Pennsylvania is down 18%, Wisconsin is down 10%. We will not quit until we have beaten the opioid epidemic once and for all.

Vrai. But progress has been uneven: Rust Belt states saw some of the biggest overdose death declines, while California, New Jersey, Missouri and South Carolina actually saw big upticks.

Protecting American's health also means fighting infectious diseases. Nous sommes coordinating with the Chinese government and working closely together on the coronavirus outbreak in China.

Tension has actually been building with the Chinese government, with Beijing saying this week that the U.S. has overreacted and spread panic.

My administration will take all necessary steps to safeguard our citizens from this threat. We have launched ambitious new initiatives to substantially improve care for Americans with kidney disease, Alzheimer's, and those struggling with mental health. And because Congress was so good as to fund my request, new cures for childhood cancer, nous will eradicate the AIDs epidemic in America by the end of this decade.

Soins de santé

Trump announced a plan to conquer childhood cancer in last year’s SOTU. Roughly a month later, he issued a budget proposal that would have slashed $897 million from the National Cancer Institute, but put $50 million more a year toward childhood cancer over the next decade. Congress ultimately passed a budget that gave the National Institutes of Health, including NCI, a $2.6 billion increase.

Soins de santé

This was also one of the big announcements in last year’s SOTU — a pledge to end HIV transmission within the next decade. The government is only one year into its plan, so it’s too early to say whether progress has been made. But the initiative got a big funding bump in this year's budget.

Almost every American family knows the pain when a loved one is diagnosed with a serious illness. Here tonight is a special man, beloved by millions of Americans, who just received a Stage 4, advanced cancer diagnosis. This is not good news, but what is good news is that he is the greatest fighter and winner that you will ever meet, Rush Limbaugh. Thank you for your decades of devotion to our country.

And Rush, in recognition of all you have done for our nation — the millions of people today that you speak to and that you inspire and all of the incredible work you have done for charity — I am proud to announce tonight you will be receiving our country's highest civilian honor, the Presidential Medal of Freedom.

This past Monday, Rush Limbaugh told his radio audience he has advanced lung cancer — news that rattled the president, who is a close friend of the radio host. In an emotional moment, Trump surprised Limbaugh, who was a last-minute guest of the president, by awarding him the Presidential Medal of Freedom. Melania Trump placed the medal around Limbaugh's next. Trump told news anchors at the White House for today that he planned to honor Limbaugh with the award. Read more here

I will now ask the first lady of the United States to present you with the honor. S'il vous plaît.

Rush, congratulations. Thank you, Kathryn.

As we pray for all who are sick, we know America is constantly achieving new medical breakthroughs. In 2017, doctors at St. Luke's hospital in Kansas City delivered one of the earliest premature babies to ever survive. Born at 21 weeks and six days and weighing less than a pound, Ellie Schneider was a born fighter. Little Ellie kept on winning the battle of life. Today, Ellie is a strong and healthy 2-year-old girl sitting with her amazing mother, Robin, in the gallery. We are glad to have you with us tonight.

Ellie reminds us every child is a miracle of life. Thanks to modern medical wonders, 50% of premature babies delivered at the hospital where Ellie was born now survive. Just an incredible thing. Thank you very much.

Our goal should be to ensure that every baby has the best chance to thrive and grow, just like Ellie. That is why I am asking Congress to provide an additional $50 billion to fund neonatal research for America's youngest patients.

That is why I am also calling upon numbers of Congress tonight to pass legislation finally banning the late-term abortion of babies.

Trump has routinely called on Congress to pass the Pain Capable Unborn Child Protection Act, a bill that would make abortion after 20 weeks unlawful in most cases. His latest call for the bill's passage comes two weeks after Trump made history as the first sitting U.S. president to address participants of the annual anti-abortion March for Life on the National Mall.

Late-term abortion is not a medical term. The Senate already voted on a 20-week abortion ban and it didn’t pass. And lawmakers couldn’t pass another anti-abortion bill to ban abortion funds that the president has backed.

Whether we are Republican, Democrat, or independent, surely we must all agree that every human life is a sacred gift from God as we support America's moms and dads. I was proud to sign the new law offering parents in the federal workforce paid family leave, serving as a model for the rest of the country.

Much of the federal workforce was granted 12 weeks of paid parental leave as part of the annual defense policy legislation that Trump signed in December, a proposal initially rolled into the bill by House Democrats.

Now I call on Congress to pass the bipartisan Advancing Support for Working Families Act, extended family leave to mothers and fathers all across our nation.

40 million American families have an average $2,200 extra thanks to our child tax credit.

I've also overseen historic funding increases for high-quality child care, enabling 17 states to help more children, many of which have reduced or eliminated their wait lists altogether. I set Congress a plan to expand access to high-quality child care and urge you to act immediately.

To protect the environment, days ago I announced the United States will join the One Trillion Trees Initiative, an ambitious effort to bring together government and private sector to plant new trees in America and all around the world.

We must also rebuild America's infrastructure.

I ask you to pass the highway bill to invest in new roads, bridges, and tunnels all across our land. I am committed to ensuring that every citizen can have access to high-speed internet, including and especially, in rural America.

A better tomorrow for all Americans also requires us to keep America safe. That means supporting the men and women of law enforcement at every level, including our nation's heroic ICE Officers.

Last year, our brave ICE officers arrested more than 120,000 criminal aliens charged with nearly 10,000 burglaries, 5,000 sexual assaults, 45,000 violent assaults, and 2,000 murders. Tragically, there are many cities in America where radical politicians have chosen to provide sanctuary for these criminal illegal aliens.

In sanctuary cities, local officials ordered police to release dangerous criminals to prey upon the public instead of handing them over to ICE to be safely removed.

Just 29 days ago, a criminal alien freed by the sanctuary city of New York was charged with the brutal rape and murder of a 92-year-old woman. The killer had been previously arrested for assault, but under New York sanctuary policies, he was set free. If the city had honored ICE’s detainer request, his victim would still be alive today.

The state of California passed an outrageous law declaring their whole state to be a sanctuary for criminal illegal immigrants, a terrible sanctuary, with catastrophic results. In December 2018, California police detained an illegal alien with five prior arrests, including convictions for robbery and assault. As required by California sanctuary laws, local authorities released him.

Days later, the criminal alien went on a gruesome spree of deadly violence. He viciously shot one man going about his daily work. He approached a woman sitting in her car and shot her in the arm and chest. He walked into a convenience store and wildly fired his weapon. He hijacked a truck and smashed the vehicle, critically injuring innocent victims. One of the victims is a terrible, terrible situation. Died, 51-year-old American named Rocky Jones. Rocky was at a gas station when this vile criminal fired eight bullets at him from close range, murdering him in cold blood. Rocky left behind a devoted family, including his brothers who loved him more than anything else in the world. One of his grieving brothers is here with us tonight. Please stand, Jody.

Jody, our hearts weep for your loss, and we will not rest until you have justice.

Senator Thom Tillis is introducing legislation that will allow people like Jody to sue sanctuary cities and states when a loved one is hurt or killed as a result of these deadly practices. The United States of America should be a sanctuary for law-abiding Americans, not criminal aliens.

Immigration

We have entered the Stephen Miller-influenced portion of the State of the Union. Miller is one of Trump's main speechwriters, but a primary architect of Trump's immigration policies and talking points.

In the last three years, ICE has arrested over 5,000 wicked human traffickers, and I have signed legislation to stamp out the menace of human trafficking domestically and all around the globe. ma administration has undertaken an unprecedented effort to secure the southern border of the United States.

Last week, Trump announced the creation of a new position inside the White House Domestic Policy Council "solely devoted" to combatting sex and labor trafficking. The president's daughter, senior White House adviser Ivanka Trump, has worked closely with outside groups, members of the president's Cabinet and lawmakers on anti-human trafficking policies.

Before I came into office, if you showed up illegally at our southern border and were arrested, you were released and allowed into our country, never to be seen again. My administration has ended catch and release.

If you come illegally, you will now be promptly removed from our country. Very importantly, we entered into historic cooperation agreements with the government of Mexico, Honduras, El Salvador and Guatemala. As a result of our unprecedented efforts, illegal crossings are down 75% since May, dropping eight months in a row.

As the wall rapidly goes up, drug seizures rise and the border crossings are going down, and going down very rapidly. Last year, I traveled to the border in Texas and met Chief Patrol Agent Raul Ortiz. Over the last 24 months, Agent Ortiz and his team have seized more than 200,000 pounds of poisonous narcotics, arrested more than 3,000 human smugglers and rescued more than 2,000 migrants.

Agent Ortiz was promoted to deputy chief of Border Patrol and joins us tonight. Chief Ortiz, please stand.

A grateful nation thanks you and all of the heroes of Border Patrol and ICE. Thank you very much. To build on these historic gains, we are working on legislation to replace our outdated and randomized immigration system with one based on merit, welcoming those who follow the rules, contribute to our economy, support themselves financially and uphold our values.

With every action, my administration is restoring the rule of law and reasserting the culture of American freedom.

Working with Mitch McConnell — thank you, Mitch —

and his colleagues in the Senate, we have recommended 180 new judges to uphold our Constitution as written. This includes Neil Gorsuch and Brett Kavanaugh. Je vous remercie.

We have many in the pipeline.

My administration is also defending religious liberty. That includes the constitutional right to pray in public schools.

In America, we don't punish prayer, we don't ban symbols of faith, we don't muzzle preachers and pastors. In America, we celebrate faith, we cherish religion, we lift our voices in prayer and we raise our sights to the glory of God. Just as we believe in the First Amendment, we also believe in another constitutional right that is under siege all across our country. So long as I am president, I will always protect your Second Amendment right.

2020 election

Trump mentions his support for the Second Amendment as ex-New York Mayor Mike Bloomberg — whose nascent campaign Trump has been closely tracking — is making increased gun control a key part of his platform.

In reaffirming our heritage as a free nation, we must remember that America has always been a Christian nation. Now we must embrace the next frontier, America's manifest destiny in the stars. I am asking Congress to fund this program to ensure that the next man and first woman on the moon will be American astronauts, using this as a launching pad to ensure that America is the first nation to plant its flag on Mars.

My administration is also strongly defending national security and combating radical Islamic terrorism.

Last week, I announced a groundbreaking plan for peace between Israel and the Palestinians, recognizing that all past attempts have failed. We must be determined and creative in order to stabilize the region and give millions of young people a chance to realize a better future.

Foreign policy

Trump put his son-in-law Jared Kushner in charge of crafting a Middle East peace plan — something the president said is "one of the toughest deals" to make. But so far, the "Peace to Prosperity” plan, which was introduced last week, has not had much momentum. Critics note it favors Israel and places unrealistic conditions on the Palestinian people. Palestinian leader Mahmoud Abbas called the plan “nonsense” and said he was cutting all ties with Israel and the United States. Still, Kushner defended it as a "real offer" and said the ball is now in the Palestinian's court.

Three years ago, the barbarians of ISIS held over 20,000 square miles of territory in Iraq and Syria. Today, the ISIS territorial caliphate has been 100% destroyed and the founder and leader of ISIS, a bloodthirsty killer known as al-Baghdadi, is dead.

La défense

U.S.-backed forces early last year retook the last of the territory once held by ISIS in Iraq and Syria, though officials warn that the terrorist group still poses a threat in the region.

We are joined this evening by Carl and Marsha Mueller. Their beautiful daughter became a humanitarian aid worker. She once wrote, “Some people find God in church. Some people find God in nature, some people find God in love. I find God in suffering. I have known for some time what my life's work is. Using my hands as tools to relieve suffering.”

In 2013, while caring for those suffering in Syria, she was kept as a prisoner by al-Baghdadi himself. After more than 500 horrifying days of captivity, al-Baghdadi murdered young, beautiful Kayla. She was just 26 years old.

On the night that United States Special Forces Operators ended his miserable life, we received a call in the Situation Room. We were told that the brave men of the elite special forces team that so perfectly carried out the operation had given their mission a name, task force 8-14. It was special because that was Kayla's birthday. They never forgot Kayla and neither will we.

Every day, America's men and women in uniform demonstrate the infinite depth of love that dwells in human heart. One of these American heroes was Army Staff Sgt. Christopher Hake on his second deployment to Iraq, he wrote a letter to his 1-year-old son, Gage: “I will help you build your first sandbox, ride your first bike, I love you – Daddy.”

Chris was on patrol in Baghdad when his vehicle was hit by a roadside bomb. That night, he made the ultimate sacrifice for our country. The sergeant now rests in internal glory in Arlington and his wife, Kelly, is in the gallery tonight, joined by their son who is now a 13-year-old and doing very well. To Kelly and Gage, Chris will live in our hearts forever. He is looking down on you now. Je vous remercie.

Thank you both very much. The terrorists responsible for killing the sergeant was Qasem Soleimani. He provided the deadly roadside bomb that took Chris' life. He was the most ruthless butcher. He murdered thousands of American servicemembers in Iraq. As the world's top terrorists, Soleimani orchestrated the deaths of countless men, women, and children. He directed the December assault and went on to assault U.S. Forces in Iraq, he was actively planning new attacks. The U.S. military executed a flawless precision strike that killed Soleimani and terminated his evil reign of terror forever.

The Trump administration's strike against Soleimani drove the U.S. to the brink of war with Iran — yet it was immensely popular with Republican voters. Eighty-five percent said they supported the decision in a POLITICO/Morning Consult poll conducted shortly after the deadly strike last month.

Our message to terrorists is clear: You will never escape American justice. If you attack our citizens, you forfeit your life.

In recent months, we have seen proud Iranians raise against the oppressive rulers. The Iranian regime must abandon its pursuit of weapons of mass destruction and needs to work for the good of its own people. Because of our powerful sanctions, the Iranian economy is doing very poorly. We can help them make a very good and short recovery. It can all go quickly — let's see which road they choose. It is totally up to them.

As we defend American lives, we are working to end American wars in the Middle East. We have made tremendous progress and peace talks are underway. je am not looking to kill hundreds of thousands of people in Afghanistan, many of them totally innocent.

Trump campaigned on concluding U.S. wars in the Middle East and launched negotiations to end the war in Afghanistan. At the same time, Trump has drawn criticism for sending thousands more troops to the Middle East over the past year amid heightened tensions with Iran.

It is also not or function to serve other nations as law enforcement agencies. These are war fighters that we have, the best in the world. They either want to fight to win or not fight at all. We are working to finally end America's longest war and bring our troops back home.

War places a heavy burden on our extraordinary military families. Especially spouses like Amy Williams from Fort Bragg, North Carolina and her two children, 6-year-old Elliana and 3-year-old Rowan.

Amy helps other military families. For the past seven months, her husband, Sgt. 1st Class Townsend Williams, has been in Afghanistan on his fourth deployment. Amy's kids had not seen their father's face in many months. Your sacrifice makes it possible for all of our people to live in safety and in peace and we want to thank you. Thank you, Amy.

There is one more thing. Tonight, we have a very special surprise. I am thrilled to inform you that your husband is back from deployment. He is here with us tonight.

Trump has always paid close attention to what plays well on TV, a talent honed during his days starring on "The Apprentice." This made-for-TV surprise of a military surprising his wife and two children at SOTU after a seven-month deployment led to Republicans chanting "USA, USA!"

Welcome home, Sgt. Williams. Thank you very much.

As the world bears witness tonight, America is a land of heroes. There's a place where greatness is born, where destinies are forged and where legends come to life. This is the home of Thomas Edison and Teddy Roosevelt. Pershing, Patton and McArthur. This is the home of the Wright brothers, Harriet Tubman, Neil Armstrong and so many more. This is the country where children learn names like Wyatt Earp, Davy Crockett and Annie Oakley. This is the place where the pilgrims landed at Plymouth and where Texas patriots made their last stand at the Alamo. The beautiful, beautiful alamo.

The American nation was carved out of the vast frontier by the toughest, strongest, fiercest and most determined men and women to walk on the face of the Earth. Our ancestors braved the unknown; settled the Wild West; lifted millions from poverty, disease and hunger; vanquished tyranny and fascism; ushered the world to new heights of science and medicine; laid down the railroads; dug out the canals; raised up the skyscrapers. And ladies and gentlemen, our ancestors built the most exceptional republic ever to exist in him in history. We are making it greater than ever before.

This is our glorious and magnificent inheritance. We are Americans, we are pioneers, we are the pathfinders, we settled the New World, we built the modern world and we changed history forever by embracing the eternal truth that everyone is made equal by the almighty hand of God.

America is the place where anything can happen. America is the place where anyone can rise. Here, on this land, on this soil, on this continent, the most incredible dreams come true. This nation is our canvas and this country is our masterpiece. We look at tomorrow and see a limited frontiers just waiting to be explored. Notre brightest discoveries are not yet known. Our most thrilling stories are not yet told. Our grandest journeys are not yet made. The American age, the American epic, the American adventure has only just begun. Our spirit is still young. The sun is still rising. God's grace is still shining. My fellow Americans, the best is yet to come. Je vous remercie. Thank you very much.

Notably, Trump did not mention impeachment during his speech.

And with that, Pelosi rips up the pages she'd been reading behind Trump at the podium. Was that his speech she was following along with?

Source