Trump possède-t-il des actions dans une entreprise que CDC utilise pour les tests COVID-19?

20

Le 6 mars 2020, Amee Vanderpool a publié un article sur son bulletin d'information «Shero» évoquant la possibilité que le président américain Donald Trump bénéficie financièrement du test développé par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pour COVID-19, causé par la nouveau coronavirus. Elle prétendait détenir des actions de Thermo-Fisher Scientific, qui produit une machine nécessaire pour le test:

Selon l'Associated Press, Donald Trump, l'actuel président des États-Unis qui est censé gérer l'épidémie de coronavirus et la façon dont les tests sont effectués, a répertorié les investissements dans V.F. Corp (VFC) et Thermo Fisher Scientific Corporation (TMO)… Il y a des raisons de croire que Donald Trump profitera des tests médicaux du coronavirus qui auront désormais lieu aux États-Unis.

Bien que Vanderpool ait mis à jour son article pour refléter le fait que Trump possède actuellement non stocks de Thermo-Fisher, l'affirmation d'un conflit d'intérêts potentiel continue d'être répétée en ligne.

Le test COVID-19 du CDC nécessite en effet une machine fabriquée par une société appartenant à Thermo-Fisher, Applied Systems. Les directives de test officielles du CDC nécessitent spécifiquement un système de PCR en temps réel 7500 Fast Dx Applied Biosystems avec le logiciel SDS 1.4. En d'autres termes, le système de PCR et le logiciel sont produits par Thermo-Fisher.

Vanderpool a cité une histoire d'Associated Press en 2016 comme preuve que Trump détenait des actions de Thermo-Fisher. Alors que sa propriété des actions Thermo-Fisher était exacte à l'époque, les formulaires de divulgation financière du président indiquent qu'il a vendu ces actions au cours de l'année 2017.

Les informations financières de 2016 et 2017 (qui reflètent chacune l'exercice précédent) indiquaient que le président détenait des actions Thermo-Fisher d'une valeur de «50 001 $ à 100 000 $» en 2015 et 2016. Les informations financières déposées en 2018 et 2019 indiquent cependant que le président ne détient aucune action dans Thermo-Fisher depuis l'exercice 2017.

Bien que Trump ait refusé de publier ses déclarations de revenus et n'ait pas nécessairement été transparent sur l'ensemble de ses finances, les preuves utilisées pour soutenir qu'il pourrait bénéficier financièrement du nouveau test COVID-19 sont catégoriquement erronées. En tant que tel, nous classons la demande comme «Fausse».

Source