Trump attaque la représentante Dingell, citant son défunt mari, au milieu d'une vague d'attaques contre Dems

23

Les tweets sont arrivés à la fin d'une semaine qui a vu Trump acquitté mercredi, un discours décousu de la Maison Blanche jeudi après la destitution, qui se moquait des législateurs démocrates et des opposants, et l'éviction de deux témoins de la destitution vendredi.

Trump a déjà attaqué Dingell pour son rôle dans l'enquête sur la destitution, déclarant aux partisans d'un rassemblement dans le Michigan en décembre que son défunt mari, le membre du Congrès le plus ancien à sa mort en février 2019, "levait les yeux" de l'enfer.

Ces commentaires ont attiré la condamnation des législateurs, y compris des républicains comme le représentant Fred Upton (R-Mich.) Qui a appelé Trump à s'excuser.

Samedi, la présidente a continué à se mêler de Pelosi, qui a déclaré aux démocrates qu'elle se sentait "libérée" après avoir déchiré une copie papier du discours de Trump sur l'état de l'Union mardi à la télévision nationale, qui est devenu l'un des moments les plus évoqués de l'événement.

"Le canular de la mise en accusation de Nancy Pelosi a levé les sondages du Congrès républicain (elle a perdu la maison une fois auparavant!), Et mes sondages, WAY UP, ce qui était attendu", at-il tweeté, sans citer d'exemples.

Il a également attaqué le lieutenant-colonel Alexander Vindman, le responsable du NSC qui a témoigné sur les actions du président en Ukraine, suscitant une réaction furieuse des avocats de Vindman, qui ont qualifié les attaques de Trump de "campagne d'intimidation".

Plus tard samedi, Trump a également assailli les Sénateurs Mitt Romney (R-Utah) et Joe Manchin (D-W.V.) Pour leur vote pour le condamner, dans un écho des attaques qu'il avait lancées contre les sénateurs vendredi.

Le tweet de Trump – totalisant plus de 40 tweets ou retweets envoyés samedi – ne s'est pas arrêté là.

Le président a également retweeté une photo de lui-même qui montrait une couche de maquillage sombre sur son visage alors qu'il traversait la pelouse de la Maison Blanche, devenue virale en ligne. Alors que la photographie originale était en couleur, Trump en a tweeté une version en noir et blanc.

«Plus de fausses nouvelles. Cela a été photoshoppé, évidemment, mais le vent était fort et les cheveux sont beaux? », A déclaré Trump. "N'importe quoi à rabaisser!"



Source