Toi aussi, Porsche ? La holding de la marque allemande investit dans l’espace

Toi aussi, Porsche ?  La holding de la marque allemande investit dans l'espace

A l’heure où, de l’autre côté de l’Atlantique, Tesla – ou du moins son fondateur – vise l’espace, en Europe, Porsche semble aussi voir l’espace comme le prochain objectif. C’est du moins ce qu’implique l’investissement dans Isar Aerospace Technologies…

La nouvelle est avancée par le magazine allemand Automobilwoche, qui explique également que l’investissement réalisé dans la startup allemande dédiée à la technologie aérospatiale a été réalisé non pas par la division automobile de la marque Zuffenhausen, Porsche AG, mais par la holding, Porsche Automobil Holding SE. . Elle détient, par exemple, le contrôle des actionnaires de Volkswagen AG.

Toujours selon la même publication, Porsche SE a acquis une participation à un chiffre dans Isar Aerospace, avec Lutz Meschke, membre du conseil d’administration de Porsche AG et de Porsche SE, expliquant que, « comme tout le monde en tant qu’investisseur axé sur sur la mobilité et les technologies industrielles, nous sommes convaincus qu’un accès bon marché et flexible à l’espace garantira des innovations dans de nombreux secteurs industriels.

1624549510 844 Et allez y un de plus La Porsche 911 GT2

Quant à la startup qui fait ainsi partie des investissements de Porsche SE, il s’agit d’une entreprise encore jeune, fondée en 2018, dont l’activité est centrée sur les technologies spatiales et, plus précisément, sur le développement et la production de lanceurs de satellites.

Comme vous pouvez le lire sur son site officiel, Isar Aerospace Technologies GmbH se consacre à « la recherche de pointe en ingénierie des fusées », dans le but d’offrir « un accès durable et économique à l’espace ».

Parallèlement, Isar Aerospace développe une fusée, baptisée Spectrum, dont le lancement dans l’espace est prévu pour 2022. Avantage de cette fusée, la startup met en avant le niveau d’automatisation utilisé dans sa fabrication, ce qui devrait contribuer à une baisse des coûts par rapport à placer des satellites en orbite.

Reste à voir comment cette technologie pourrait être appliquée ici-bas dans les voitures de Zuffenhausen…