Tesla utilise trois mois gratuits de “ conduite autonome complète ” pour stimuler les ventes de fin d’année

40

Le système «Full Self-Driving» que Tesla vend comme une option de 10 000 $ n’est pas encore disponible sous forme d’abonnement, mais le constructeur automobile utilise déjà cette idée pour augmenter ses ventes. Signalé plus tôt par Electrek et confirmé dans un tweet d’Elon Musk, «Toutes les voitures Tesla livrées au cours des trois derniers jours de l’année bénéficieront gratuitement de trois mois de l’option de conduite autonome complète.»

Pour les acheteurs all-in à l’achat, l’option ressemble à des capacités plus avancées qui pourraient venir dans le futur, mais avec seulement trois mois, les nouveaux propriétaires de Tesla peuvent utiliser les fonctionnalités actuellement disponibles:

  • Naviguer sur le pilote automatique: conduite automatique de la bretelle d’accès à la bretelle de sortie, y compris les échangeurs et le dépassement de voitures plus lentes.

  • Changement de voie automatique: changement de voie automatique pendant la conduite sur autoroute.

  • Autopark: espaces parallèles et perpendiculaires.

  • Summon: votre voiture garée viendra vous trouver n’importe où dans un parking. Vraiment.

  • Contrôle des feux de circulation et des panneaux d’arrêt: arrêts assistés aux intersections contrôlées par la circulation.

Alors que Musk a récemment déclaré que le forfait d’abonnement serait disponible au début de l’année prochaine, l’ajout de la technologie pour de bon a été proposée à des prix variables au cours des derniers mois. Maintenant, alors que Tesla s’efforce d’atteindre les objectifs de livraisons record d’ici la fin de l’année, c’est devenu une incitation.

Cependant, tout le monde n’est pas satisfait de l’offre, en particulier à cause de la façon dont Tesla annonce sa «fonctionnalité avancée de sécurité et de commodité» et la technologie «Full Self-Driving». Comme le note le site Web de Tesla dans des caractères légèrement plus petits, «les fonctionnalités actuellement activées nécessitent une supervision active du conducteur et ne rendent pas le véhicule autonome.»

Jennifer Homendy, membre du NTSB, a noté la différence un fil de tweets, en disant «« Conduite entièrement autonome »suggère que le véhicule peut se conduire tout de suite, sans intervention d’un opérateur humain. Ce n’est pas vrai. Des garanties devraient être mises en place pour empêcher de telles allégations trompeuses. »



Source