Test Honor 9X : un air de déjà-vu, mais un prix et un design au top

44

Contre toute attente et en plein marasme face à l’administration Trump, Honor est parvenu en cette fin d’année à sortir un smartphone pourvu de tout l’écosystème Google. Le Honor 9X profite donc de toutes les applications du géant Mountain View, à commencer par le Play Store. En revanche, ce smartphone n’est pas sans rappeler un autre modèle, sorti plus tôt dans l’année, mais conçu par Huawei, cette fois. Le P Smart Z a visiblement été grande source d’inspiration lors de la création du Honor 9X. Durant plusieurs semaines, nous avons testé le nouveau milieu de gamme de Honor et vous livrons nos conclusions.

Honor 9X

Comme chaque année à peu près à la même époque, Honor sort un nouveau smartphone de la gamme « X ». Ce genre d’appareil profite des dernières nouveautés du constructeur portées sur ses flagships quelques mois plus tôt, rogne au passage sur quelques composants, mais s’affiche surtout à un prix bien inférieur que les autres modèles de la marque. Une sorte d’« entre-deux », en attendant que les nouveaux modèles des gammes Honor et View soient dévoilés l’année prochaine.

En revanche, cette année, les choses ont changé pour le constructeur chinois. Suite au décret de l’administration Trump, Honor et Huawei se voient en effet privés des applications Google et doivent se contenter d’une version d’Android épurée du Play Store. Une situation qui pourrait s’améliorer dans les prochains mois, mais en attendant que tout soit réglé, Huawei est contraint de proposer des smartphones sans Google Play Store, comme le   Mate 30 Pro que nous avons pu prendre en main avant son éventuelle sortie en France.

Et pourtant, contre toute attente, Honor est parvenu à sortir à un nouveau smartphone nanti de tout l’environnement Google classique : le Honor 9X. Comment ce tour de passe-passe est-il possible ? Tout simplement parce que Honor a fait valider son appareil il y a quelques mois déjà, à une époque où la décision nord-américaine n’était pas encore tombée. De quoi passer à travers les gouttes in extremis. Le Honor 9X peut donc sortir dans la plus grande quiétude et profitera même des mises à jour assurées par Google et Honor. Nous avons donc pu mettre la main dessus et vous en proposons un test complet.

Fiche technique du Honor 9X

  Honor 9X
Ecran 6,59 pouces Full HD IPS LCD
2340x 1080 pixels (391ppi)
Processeur Kirin 710F
RAM 4 Go
Capteur avant 16 MP f/2,0
Capteurs arrière 48 f/1,8 + 8MP f/2,4 + 2 MP
Stockage 64 ou 128 Go UFS 2.1
Batterie 4000 mAh
Sécurité Scanner d’empreinte sur le dos
Connectivité Dual 4G VoLTE, Wi-Fi 802.11 ac (2.4GHz + 5GHz), Bluetooth 5.0 LE, GPS + GLONASS
OS Android 9.1 Pie + surcouche EMUI 9.1.1
Coloris Noir, bleu, rouge
Dimensions 163,5 × 77,3 × 8,8 mm
Poids 196.8 grammes

Un design qui en met plein les mirettes

En le comparant au 8X que nous avions testé l’an passé, le Honor 9X fait clairement peau neuve. Certes, on retrouve certains éléments comme ses bords arrondis et son capteur d’empreinte situé à l’arrière. Néanmoins, on ne peut s’empêcher de noter d’importants changements de design par rapport à l’ancienne édition.

Honor 9X

 

En France, le Honor 9X est disponible en deux coloris : midnight black et phantom blue. C’est cette seconde version que nous avons testée ici. Au dos du smartphone, on bénéficie d’un design des plus classieux. Pour notre part, nous avons beaucoup apprécié l’arrière du téléphone. Selon Huawei, il est composé de 100 000 carreaux qui renvoient la lumière. Le tout permet de créer une forme en X selon l’angle sous lequel on regarde l’appareil. L’effet est franchement très réussi, et le triple capteur photo, ainsi qu’un capteur d’empreinte, passe finalement assez inaperçus. Certains qualifieront peut-être ce dos de « blingbling », mais c’est selon les goûts de chacun.

Honor 9X

À l’avant, le nouveau smartphone de Honor profite d’un écran LCD de 6,59″ en 2340 x 1080 pixels. Il est donc légèrement plus grand que le 8X, qui faisait 6,5″, mais offre une définition identique. La grosse nouveauté, comme vous pouvez le constater sur les photos illustrant cet article, c’est que l’appareil ne dispose d’aucune encoche, encoche dédiée habituellement au capteur photo frontal.

Honor 9X
Malgré la présence d’un connecteur USB-C, l’appareil bénéficie aussi d’une prise Jack.

En conséquence de quoi, et selon Honor, le smartphone bénéficie d’une surface d’affichage de 91% (rapport entre la taille totale et la taille d’écran). L’astuce consiste, et Honor n’est pas le premier à l’adopter, à dissimuler le capteur photo dans un petit compartiment extractible. C’est la fameuse petite caméra « pop-up » que l’on retrouve sur des smartphones comme le OnePlus 7T Pro ou le Realme X. Le tiroir se déclenche dès que le mode selfie est activé, et se rétracte quand il n’est plus utilisé. De quoi profiter pleinement de ses films, séries TV et jeux vidéo sans être perturbé par une encoche ou une bande noire en haut de l’écran. Au final, le design de l’appareil est l’un des plus réussis qui soit à l’heure actuelle.

Puissance

Au cœur du Honor 9X, on trouve un Kirin 710F, une déclinaison du Kirin 710 qui équipait déjà le Honor 8X l’an passé. En clair, ne nous attendez pas à un gain de puissance fulgurant entre les deux générations de téléphone. Au quotidien, sans atteindre les prouesses des plus gros flagships, l’appareil s’en sort plutôt par trop mal pour un milieu de gamme. On navigue dans l’environnement avec une superbe fluidité, les applications s’installent et se lancent très rapidement… Bref, nous n’avons constaté aucun ralentissement tout au long de nos deux semaines d’utilisation. Nous avons également soumis l’appareil à différents outils de benchmarks et les résultats sont à la hauteur de ce qu’on peut attendre de ce genre de processeur. Ils ne sont ni démentiels, ni foncièrement mauvais. L’appareil remplit convenablement son office pour travailler, surfer et pour jouer, mais ne vous attendez pas à pouvoir vous adonner aux titres hyper gourmands en ressources CPU ou en calculs 3D. Le Kirin 710F est bon, mais sans plus. A titre de comparaison, le Snapdragon 710 de Qualcomm s’en tire légèrement mieux (mais ses résultats en termes d’autonomie ne sont pas aussi bons que ceux du processeur de Huawei, il faut choisir, donc).

Honor 9X

En regardant les spécificités techniques de ce téléphone de plus près, on ne peut s’empêcher de penser au P Smart Z, issu des bureaux de la maison-mère Huawei. C’est le même SoC qui alimentait déjà ce téléphone. La quantité de mémoire interne est également identique : 4 Go dans les deux cas. En revanche, on profite de 128 Go d’espace de stockage, contre 64 pour le P Smart Z. Et si cet espace peut paraître limité à certains, ils auront toujours la possibilité d’ajouter une carte microSD à l’appareil.

Une batterie de 4000 mAh vient alimenter le tout. Nous avons testé l’appareil durant plus de deux semaines dans différentes configurations et force est de constater qu’il tient vraiment bien la route. Nos tests se sont déroulés de la manière suivante : 1h de vidéo streamée par jour + 1h de jeu vidéo + 1h jeu vidéo + 1h de téléphonie + du Web, de la consultation de mails et de l’utilisation de WhatsApp à haute dose.

Le résultat est plutôt très bon : le Honor 9X est capable de tenir 2 journées complètes sans broncher. Pour un smartphone à ce prix, il s’agit d’une excellente chose. Pour profiter d’une telle autonomie, il faut habituellement se tourner du côté des flagships, des modèles commercialisés plus de 500 euros en règle générale (Huawei P30 Pro, Asus Zenfone 6…). À titre de comparaison, le Pixel 4 XL de Google que nous avons testés il y a quelques semaines, et qui s’affiche à près de 900 euros, tient difficilement une journée et demie, et ce, dans les mêmes conditions.

Honor 9X

Environnement

Le téléphone fonctionne à l’aide de EMUI 9.1.0 et d’Android 9. Comme évoqué en début de test, ce smartphone bénéficie de tout l’écosystème Google et ça, c’est plutôt une excellente chose. Honor n’a cependant pas oublié d’intégrer l’AppGallery (que l’on trouve sur l’ensemble des smartphones Huawei). Quant à EMUI, nous en avons déjà parlé à maintes reprises sur le site : si cette surcouche possède certaines qualités, elle est aussi vieillissante. On attend donc avec impatience la mise à jour du smartphone vers EMUI 10, laquelle se montre beaucoup plus intéressante en termes de design. En outre, couplée à Android 10, elle permet aussi de gagner en autonomie. Vivement !

Lire aussi : Android 10, la liste des smartphones compatibles

Si le P Smart Z n’offrait aucun mode à une main (un comble pour un appareil de cette taille), ce n’est pas le cas du Honor 9X. L’option est bel et bien disponible et est même activée par défaut. Pour disposer d’un affichage approprié à une utilisation à une main, il convient soit de faire glisser le doigt depuis le bouton d’accueil vers la gauche ou la droite, soit faire remonter son doigt depuis l’un des angles du bas.

Par défaut, EMUI ne propose pas de tiroir d’application accessible depuis l’écran d’accueil. Les raccourcis d’application viennent s’ajouter automatiquement sur l’écran d’accueil quand vous en installez une nouvelle. Néanmoins, rappelons qu’il est possible d’activer le tiroir des apps depuis les fonctions Paramètres > Écran d’accueil & fond d’écran > Style d’écran d’accueil.

Honor 9X

Photo

À l’arrière du Honor 9X, on dispose d’un triple capteur photo. Le capteur principal dispose d’une définition de 48 Mpx et d’une ouverture de ƒ/1,8. On y trouve également un capteur ultra-grand-angle de 8 Mpx, lequel profite d’un champ de vision de 120°. Enfin, l’appareil bénéficie d’un 3e capteur de 2Mpx et dédié à la profondeur de champ.

Les photos en pleine luminosité sont plutôt respectueuses des couleurs. Que ce soit en 48 Mpx ou en mode 12 Mpx, la granularité de l’image est plutôt nette. Si vous utilisez votre smartphone pour prendre des photos de manière occasionnelle, le Honor 9X devrait vous apporter entière satisfaction.

Honor 9X

Le zoom numérique 6x fait lui aussi son travail correctement. Bien entendu, impossible pour lui de délivrer un niveau de détails aussi exemplaire qu’avec un zoom optique, mais on distingue pleinement les éléments au loin pris en photo.

Honor 9X (zoom x6)

En mode nuit, le Honor 9X ne fait vraiment pas de miracles, lui qui dispose d’une fonction appelée « Mode Super Nuit AIS ». La moindre source lumineuse est affectée d’un halo qui empêche de distinguer réellement la forme de l’objet. Par ailleurs, l’arrière-plan fait parfois les frais d’une pâtée de pixels, rendant les clichés difficilement exploitables. À noter également que les améliorations dues à l’activation du mode « Cliché nocturne » ne sont pas toujours perceptibles. Lors de nos tests, dans au moins la moitié des cas, nous avons très bien nous en passer et utiliser le mode « Photo » classique.

Honor 9X
Honor 9X Mode Nuit
Honor 9X

À l’instar du P Smart Z de Huawei évoqué plus haut, le Honor 9X bénéficie d’un capteur photo avant rétractable. Celui-ci dispose d’une définition de 16 Mpx et permet de capturer des selfies. Pour l’activer, il est nécessaire de patienter environ 1,5 seconde. Un temps assez court finalement, mais qu’il faudra prendre en considération lorsque vous souhaitez prendre un selfie « sur le vif ». Le résultat est finalement correct, mais sans plus. L’effet bokeh n’est pas extraordinaire, notamment parce que les contours autour du sujet principal manquent de précision.

Prix et disponibilité

L’appareil s’affiche au prix de 249 €, un tarif identique à celui du P Smart Z à sa sortie. Sauf qu’ici, on bénéficie d’un 3e capteur photo et de 128 Go de stockage, au lieu de 64 Go pour le téléphone de Huawei. En définitive, le Honor 9X représente finalement une très bonne affaire, d’autant que le smartphone offre de bonnes performances liées à son Kirin 710F. Son excellente autonomie lui permet par ailleurs de se démarquer de la concurrence des smartphones de milieu de gamme.

Alors certes, on n’y trouve aucun capteur d’empreinte sous l’écran ni de module de reconnaissance faciale. Mais à ce tarif, on ne peut décemment pas s’attendre à de telles innovations technologiques.

Honor 9X