Comme beaucoup d’autres entreprises, le constructeur de voitures électriques Tesla (NASDAQ: TSLA) a traversé une période d’incertitude plus tôt cette année après que l’épidémie de coronavirus a forcé l’entreprise à fermer ses usines. Bien que l’usine chinoise du constructeur automobile soit rapidement revenue en ligne, ce n’est que maintenant que les choses sont enfin revenues à la normale aux États-Unis. Tesla a déclaré cette semaine aux employés qu’elle revenait à ses activités normales dans son usine automobile en Californie et dans son usine de batteries au Nevada.

Bien qu’il faudra du temps à Tesla pour ramener la production à son niveau d’avant la fermeture, cette progression rapproche la société de la reprise complète de sa croissance rapide.

Production de véhicules à l'usine Tesla en Californie

Source de l’image: The Motley Fool.

Les employés retournent au travail

« Les directives de la région de la baie permettent aux fabricants de reprendre leurs activités normales et assouplissent les restrictions pour la vente au détail, l’entreposage et d’autres industries en supposant que toutes les précautions de sécurité nécessaires peuvent être suivies », a écrit le département des ressources humaines de Tesla dans une note envoyée par courrier électronique aux employés et obtenue par CNBC cette semaine.

Dans l’e-mail, le constructeur automobile a déclaré que les travailleurs de la production devraient revenir travailler dans ses usines de Californie et du Nevada. La direction des ressources humaines a indiqué qu’elle rétablirait sa politique de présence habituelle le vendredi 22 mai, mais avec une nouvelle disposition permettant aux employés de prendre un congé sans solde jusqu’au 31 mai s’ils ne veulent pas travailler en raison de craintes d’exposer une personne à risque à leur maison.

Tesla a souligné que la note de service ne s’appliquait qu’aux emplois liés à la production dans ses usines de Californie et du Nevada. « Ceux qui peuvent continuer à travailler à domicile devraient le faire », indique le mémo.

Attendez-vous à un deuxième trimestre faible

Malgré la mise en ligne des usines de Tesla en Californie et au Nevada, les investisseurs devraient s’attendre à ce que les ventes subissent un coup important au deuxième trimestre. Non seulement sa principale usine en Californie a été fermée pendant environ la moitié du trimestre, mais il faudra sans aucun doute un certain temps pour que les niveaux de production reviennent où ils étaient avant que la fabrication ne s’arrête. De plus, Tesla aura également besoin que ses fournisseurs reprennent leurs activités régulières.

Le site Web de Tesla affiche actuellement un délai lent pour fournir de nouveaux véhicules aux clients qui les commandent aujourd’hui. Pour les commandes personnalisées de modèles 3, S et X, Tesla estime que les livraisons auront lieu dans quatre à six semaines. Les commandes personnalisées de son nouveau modèle Y seront livrées dans environ huit à 12 semaines, prédit la société.

Bien sûr, l’usine de Tesla à Shanghai produisait des véhicules au cours du trimestre. Mais l’usine n’avait qu’une capacité de production annuelle installée de 200 000 véhicules par an, contre une capacité annuelle d’environ 500 000 à l’usine de l’entreprise à Fremont, en Californie. De plus, l’usine de Tesla à Shanghai ne fabrique que des véhicules pour le marché chinois.

Une fois la production remise sur les rails, Tesla peut réévaluer si elle a encore une chance d’augmenter les livraisons à 500 000 unités cette année, contre environ 368 000 livraisons l’an dernier. Il s’agissait des perspectives initiales de la société pour l’année, mais la direction s’est abstenue de réitérer cette prévision dans sa mise à jour du premier trimestre, qui a eu lieu pendant la pause de fabrication.



Source