Tesla ouvre une filiale en Israël, sur les marchés des véhicules électriques et de l'énergie solaire à Eying | La presse juive – JewishPress.com | Vert Arye / TPS | 4 Kislev 5780 – 2 décembre 2019

23

Crédit photo: Dan Taylor, Heisenberg Media / Wikimedia CC

Elon Musk, 2013

Après des mois de spéculation, le plus grand constructeur de voitures électriques au monde, Tesla, a confirmé son intention de pénétrer le marché israélien en créant une filiale sous le nom de Tesla Motors Israel.

L’enregistrement de la filiale de Tesla indique qu’il opérera dans «l’importation, la distribution, la vente, l’entretien et la réparation de véhicules électriques, de systèmes de stockage d’énergie mobiles, de systèmes de production d’énergie, etc.».

Malgré le prix exceptionnellement élevé de l’essence et le faible coût de l’électricité, le marché israélien des véhicules électriques (VÉ) est à la traîne par rapport au reste du monde. Seuls quelques modèles de voitures électriques sont actuellement vendus dans le pays.

Tesla est considérée comme une marque de luxe, avec plusieurs modèles haut de gamme coûteux. Toutefois, ces dernières années, elle a publié des modèles coûtant aussi peu que 39 450 dollars (avant crédits d’impôt), tels que le modèle 3. Il n’est pas clair combien coûteront les voitures de Tesla en Israël.

Le véhicule électrique le moins cher actuellement disponible en Israël est le Renault ZOE, vendu au prix de détail de 129 990 NIS (37 431 $).

Les véhicules électriques en Israël bénéficient d'un allégement fiscal important, avec une taxe à l'achat de seulement 10%, contre 83% pour les voitures à essence.

Tesla a également l’intention d’opérer sur le marché israélien de l’énergie solaire avec son toit solaire, annoncé il ya trois ans et qui a finalement atteint ses premiers acheteurs.

Le gouvernement israélien s'est fixé pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre à 7,7 tonnes de CO2 par habitant d'ici 2030. En outre, des objectifs ont été fixés pour une utilisation efficace de l'énergie, les énergies renouvelables et la réduction de l'utilisation de véhicules privés.