Réseaux sociaux: l'avènement spectaculaire du contenu sponsorisé

15

Sur Youtube, Facebook ou Instagram, les marques apprécient les influenceurs. En quelques années, ils sont même devenus un vecteur publicitaire très efficace. Selon une étude réalisée par la société de marketing Izea et révélée par Affaires internes, le développement de contenu sponsorisé a été spectaculaire ces dernières années. Bien que leur croissance soit plus que tangible, en particulier sur Instagram, les taux ont également fortement augmenté. Le prix moyen d'une photo sponsorisée publiée sur Instagram est ainsi passé de 120 euros en 2014 à près de 1 150 euros en 2019.

Les mutations techniques d’Instagram, pour continuer le cas de ce réseau, ont également largement favorisé le développement de contenu sponsorisé. Les «histoires», qui sont arrivées sur Instagram il y a quelques années, sont un format populaire pour les marques car elles permettent une plus grande variété de présentations de produits. En un an, les publications sponsorisées ont augmenté de 150% sur Instagram, l’utilisation de #Ad a plus que doublé.

Lire aussi Futurapolis – Tinder, l'application qui nous manipule

En particulier, pour contourner les bloqueurs de publicité utilisés par une partie importante des téléspectateurs, les placements de produits font désormais partie intégrante de la vie quotidienne sur YouTube, de manière transparente (un message avertit systématiquement le public que la vidéo a un contenu sponsorisé). Là encore, l'efficacité du message transmis par le vidéographe, le blogueur ou le influenceur à son public est prise très au sérieux par les marques qui, en fonction des partenariats, peuvent définir avec précision la cible avec laquelle elles souhaitent communiquer. Ainsi, ils paient en moyenne plus de 6 000 euros en 2019 contre environ 450 en 2014, selon l'étude.