Turkish Airlines Open (ET): Hébert prend un bon départ

63

Le résumé

Après la parenthèse Champions WGC-HSBC La semaine dernière à Shanghai (Chine), tournoi auquel participent certains des meilleurs golfeurs européens, l'élite Race to Dubai est présente presque toute cette semaine à Antalya (Turquie) pour le désormais traditionnel Turkish Airlines Open. Première des trois dernières remontées mécaniques de la saison, cet événement estampillé Série Rolex marque avec sa dotation de 7 millions de dollars le véritable coup d'envoi du sprint final du circuit, qui se terminera dans deux semaines aux Emirats Arabes Unis.

Sur la route du La Montgomerie Maxx Royal, théâtre de la victoire de Victor Dubuisson dans l'édition 2015, Justin Rose cherche un troisième succès consécutif après ceux glanés en 2017 et 2018 auprès de Regnum Carya Golf & Spa Resort voisine. En cas d'aigus, l'Anglais deviendrait le premier joueur à réussir un tel exploit sur le circuit européen depuis le troisième WGC-Bridgestone sur invitation de Tiger Woods en 2007. Et le champion olympique a annoncé ses ambitions en signant un 67 (-5) qui le place sixième, à deux coups de son compatriote Tom Lewis et le jeune autrichien Mathias Schwab, co-leaders en 65 (-7).

Le français

Michael Lorenzo Vera ayant sauté le tournoi pour préparer le meilleur Nedbank Golf Challenge La semaine prochaine en Afrique du Sud, seuls trois Français ont pris le départ du tournoi jeudi. Mention spéciale à Benjamin Hébert, également sixième à -5 grâce à un excellent 67, incluant sept oiselets et deux bogeys. "Je suis heureux d'avoir un bon départ pour le tournoi, car la semaine dernière, je n'ai pas très bien joué. Aujourd'hui, c'était bon, j'ai réussi à me recentrer et à ne pas perdre trop d'énergie. J'ai mon ostéopathe et mon entraîneur physique avec moi, alors ils m’aident à bien me préparer et à bien faire les choses, surtout que la semaine dernière, j’ai eu un petit problème au dos qui me gênait. Je suis heureux de cette journée, j’ai mieux tapé le tee, donc c'est top », dit aux caméras duTournée européenne l'actuel 21ème de la course à Dubaï.

Avec cinq oiselets contre un bogey, Victor Perez fait presque aussi bien en faisant un joli 68 (-4). À la suite de sa superbe quatrième place en Chine, le désormais 58ème joueur mondial peut désormais se tourner vers le célèbre top 50, qui ouvrirait les portes du Masters l'année prochaine. Douzième à trois coups après un quart du tournoi, tous les espoirs sont permis!

De son côté Romain Langasque 28 points à la fin d'une journée "sage" (un bogey, trois oiselets) récompensé par une carte de 70 (-2).