Taison expulsé pour avoir craqué après des cris racistes

40

Le club ukrainien de Shakhtar Donetsk a condamné l'exclusion de son capitaine brésilien Taison, visé par des cris racistes dimanche, et renvoyé pour avoir envoyé le ballon aux supporters du Dynamo Kiev & # 39; Plate-forme.

À la 74e minute de jeu, alors que son équipe menait 1-0 dans ce match disputé au stade Metalist de Kharkov (nord-est), Taison a tiré en direction du kop de Dynamo, d'où venaient des insultes racistes, avant de lui envoyer un message. doigt d’honneur, ce qui lui a valu d’être renvoyé pour "comportement antisportif", selon les médias ukrainiens.

Le capitaine du Shakhtar, âgé de 31 ans, qu'il a rejoint en 2013, a quitté le terrain en larmes, réconforté par les joueurs du Dynamo Kiev. Un autre Brésilien du club de Donetsk, Dentinho, a également pleuré, selon les photos.

Le Shakhtar dénonce le racisme

Les deux équipes ont, pour un temps, quitté le terrain avant de reprendre, sans Taison, le match remporté par le club de Donetsk (1-0).

"Le racisme est une honte. Ensemble, nous devons le combattre tous les jours, toutes les minutes et toutes les secondes", a déclaré l'entraîneur portugais du Shakhtar Donetsk, Luis Castro, qui soutient ses joueurs.

"Le FC Shakhtar s'oppose catégoriquement à toute forme de racisme", a ajouté sur son site internet le club ukrainien des trois champions, ajoutant que "rien ne peut justifier ces insultes envers les gens en raison de la couleur de leur peau, de leur religion ou de leurs opinions politiques".

"Le football n'est pas une question de racisme", a simplement réagi le Dynamo Kiev sur Twitter.