NBA : 39 minutes de jeu pour Frank Ntilikina à Detroit – Basket – NBA

18

Ceux qui reprochaient à David Fizdale, l’entraîneur des Knicks, de ne pas assez utiliser Frank Ntilikina peuvent chercher un autre reproche. Et il est évident : New York n’est pas au niveau, du moins pas plus que les années précédentes. Mercredi, l’équipe a concédé à Detroit sa septième défaite en huit matches (122-102), la deuxième de suite par au moins 20 points d’écart. Alors même que les Pistons de l’aspirateur à rebonds Andre Drummond (27 points, 12 prises) étaient privés de Blake Griffin (genou), Derrick Rose (adducteurs) et Reggie Jackson (dos).

Ntilikina n’est pas le plus à blâmer dans l’affaire. En l’absence une nouvelle fois d’Elfrid Payton (adducteurs) et Dennis Smith Jr (deuil familial), le jeune Français était titulaire et a été le joueur le plus utilisé du match avec 39 minutes, une de moins que son record personnel en NBA. Il a été plutôt bon à titre personnel, marquant 11 points, son meilleur total de la saison, à 5/7 (une pénétration, trois paniers à mi-distance, un 3 points), plus 4 passes décisives et 3 contres.

Mais cet investissement individuel ne pouvait rien contre l’indigence collective des Knicks en défense, rapidement privés de leur meilleur contreur Mitchell Robinson (commotion). Ntilikina a aidé à faire baisser le pourcentage d’adresse de Luke Kennard (4/12) et Bruce Brown (3/9), mais les Pistons, malgré l’absence de tous leurs meneurs de métier (Tim Frazier était aussi forfait), ont signé leur record de passes décisives (37), pour le plus grand régal de Tony Snell (24 points à 9/9). « On a juste à se tourner vers le prochain match », a évacué le rookie RJ Barrett. Disputé à Dallas vendredi, il verra Kristaps Prozingis retrouver les Knicks et Ntilikina défier Luka Doncic.