Ligue des champions : Tottenham surclasse l’Étoile rouge Belgrade et se dirige vers les huitièmes de finale – Foot – C1

13

Sévèrement battus à Tottenham (0-5) il y a quinze jours, les Serbes de l’Étoile Rouge de Belgrade ont démarré la rencontre avec un esprit de revanche. Mais très vite, les joueurs de Mauricio Pochettino ont contrôlé un adversaire un peu limité. Le problème pour les coéquipiers de Tanguy Ndombele et Moussa Sissoko, tous deux titulaires, fut de contourner le bloc bas et compact des Serbes. Kane (13e) et Son (22e) s’y sont bien essayés mais c’est finalement l’Étoile Rouge qui s’offrait la première occasion, en contre, avec la frappe de Milan Pavkov, détourné impeccablement par Paulo Gazzaniga, le remplaçant d’Hugo Lloris (23e).

Mais techniquement et collectivement, les Londoniens étaient les plus habiles et après une frappe sur le poteau de Harry Kane, une autre sur la transversale de Son, sur la même action, c’est finalement l’ancien parisien Giovani Lo Celso qui ouvrait logiquement le score (0-1, 34e).

Mais le manque de rigueur en défense faillit coûter cher aux Spurs en fin de première période. Sur une action anodine, Van La Parra, côté droit, voyait son tir repoussé par le poteau et, dans la panique, le défenseur colombien de Tottenham, Davinson Sanchez, trouvait la transversale de son propre gardien sur son dégagement (44e).

Mais l’écart était bien trop important entre les deux formations. Et Tottenham allait, en deux minutes, anéantir tous les espoirs serbes de revenir dans la partie. Un raid de Tanguy Ndombele, un relais avec Dele Alli qui servait Son dont la frappe sous la barre offrait le break (0-2, 58e), qui célébrait son but les deux mains jointes en pensant certainement à André Gomes, le joueur d’Everton gravement blessé, dimanche. Puis ce fut au tour de Harry Kane d’attendre le dernier moment pour lancer Danny Rose dont le centre au second poteau trouvait encore l’attaquant coréen (0-3, 60e).

Un troisième but qui éteignit les velléités adverses et la ferveur dans les tribunes pour une fin de match en roue libre. À dix, après la blessure de Pavkov, alors que les trois changements avaient été effectués, l’Étoile Rouge encaissait un quatrième but d’Eriksen (86e). Avec ce succès, Tottenham s’est ouvert en grand les portes des huitièmes de finale.