3 millions de filles sont victimes – Maliactu.info

17

La Journée internationale pour la prévention des abus envers les enfants est célébrée le 19 novembre de chaque année. En effet, il engage la célébration de la Convention relative aux droits de l'enfant (CDE) le 20 novembre et se concentre sur la lutte contre les abus, y compris l'exploitation sexuelle et économique, qui touchent des millions d'enfants dans le monde. monde,

Cette journée vise à mettre en lumière non seulement les abus, mais également la nécessité d’intervenir par le biais de programmes de prévention.

Célébrée depuis 2000, la Journée internationale pour la prévention des abus envers les enfants est axée sur les abus sexuels auxquels les enfants sont confrontés.

l'événement est d'autant plus important que la violence et les abus sont le lot quotidien des enfants du monde entier. Malgré la volonté du gouvernement et l'appui des partenaires de développement et des ONG qui œuvrent sans relâche pour un monde juste et meilleur en Afrique, le Mali peine toujours à atteindre les objectifs fixés dans ce cadre. faveur des enfants.
Les données globales fournissent des informations sur l'ampleur du phénomène. La maltraitance des enfants n’épargne aucun domaine: 250 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent; 100 millions effectuent des travaux pénibles et dangereux; 3 millions d'enfants, principalement des filles, sont victimes d'exploitation sexuelle; 121 millions d'enfants d'âge scolaire ne sont pas scolarisés.

La situation au Mali n'est pas bonne. La partie nord et les régions de Mopti et Kayes sont parmi les plus touchées par les violences sexuelles, renforcées par le phénomène du mariage et des grossesses précoces et forcées. Dans la majorité des localités de ces régions, le sexe est un sujet tabou, entouré de secrets. Les abus sexuels sont également très répandus dans le sud, notamment dans le district de Bamako, considéré comme le "siège" de l'exploitation sexuelle des enfants. Aujourd'hui à Bamako, selon une enquête de l'UNICEF de 2016, l'exploitation sexuelle des enfants, notamment la prostitution et la pornographie au Mali, est en augmentation.

Il semble que les victimes soient "principalement des filles des régions de Kidal, Mopti et Kayes, du Niger, du Nigéria, du Togo, de la Guinée, etc., entre 13 et 15 ans. Nombre de ces enfants travaillent "Enquêter sur les entreprises, en particulier dans le secteur des services, qui sert de tremplin pour se poser sur le" marché du sexe ", révèle l'enquête.

Paul Y. NE GUESSAN

Source: bamakonews