Science et Technologie – OCEANOGRAPHIE / Une Première mondiale : naissance de poissons Hachette nains en aquarium – Maison des Océans

55


OCEANOGRAPHIE / Une Première mondiale : naissance de poissons Hachette nains en aquarium

NOS EXPERTS DE L’AQUARIUM SONT HEUREUX D’ANNONCER LA PREMIÈRE NAISSANCE EN AQUARIUM DE POISSONS HACHETTES NAINS PARAPRIACANTHUS RANSONNETI

Subjugués par la beauté d’un banc de poissons hachette nains lors d’une visite au Japon, les aquariologistes du Musée océanographique, d’Océanopolis et de Marineland se sont lancé un défi en passe d’être relevé : créer un banc de ces mystérieux poissons, à partir de larves élevées à l’aquarium. A Monaco, après seulement quelques semaines d’acclimatation, les géniteurs fraîchement arrivés du Japon ont commencé à pondre. Les larves récupérées avec patience et minutie ont ensuite grandi sous le regard émerveillé des soigneurs.

Cette démarche exprime également l’importance d’une démarche responsable pour l’Institut océanographique vis-à-vis du milieu marin : avec cette reproduction en aquarium, les experts du Musée océanographique vont directement contribuer à la diminution de la pression de pêche sur cette espèce en milieu naturel !

La création d’un banc entier va demander du temps et beaucoup de travail mais ce qui était un rêve il y a un an est en train de prendre forme sous nos yeux ! Rendez vous dans quelques mois à Monaco pour découvrir ces merveilleux poissons et leurs mouvements somptueux lorsqu’ils forment un banc.

LA VIDEO EXPLICATIVE

PLUS D’INFO DECOUVREZ L’INSTITUT

L’INSTITUT OCÉANOGRAPHIQUE
L’Institut océanographique est une fondation reconnue d’utilité publique, créée en 1906 par le Prince Albert Ier de Monaco. Sous l’impulsion de son président d’honneur, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, il contribue à porter l’engagement de la Principauté en faveur de l’océan, aux côtés notamment du Gouvernement Princier, de la Fondation Prince Albert II de Monaco, du Centre Scientifique de Monaco et du Yacht Club de Monaco. Porteur de nombreux projets sur les scènes nationale et internationale (colloques, expositions, programmes pédagogiques…), l’Institut poursuit une importante mission de médiation environnementale. Il s’appuie à cet effet sur ses deux établissements – le Musée océanographique de Monaco et la Maison des océans, à Paris – comme sur ses outils digitaux ou ses actions hors les murs pour diffuser la science de l’océanographie au plus grand nombre, la marier avec l’art, le vivant ou l’engagement collectif comme individuel.