Science et Technologie – Des experts et des bailleurs de fonds du monde entier fixent les priorités de la recherche sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) – OMS

47


Des experts et des bailleurs de fonds du monde entier fixent les priorités de la recherche sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)


Des experts internationaux de premier plan dans le domaine de la santé se sont réunis au Siège de l’Organisation mondiale de la Santé à Genève pour évaluer le niveau actuel des connaissances sur la nouvelle maladie à coronavirus 2019 (COVID-2019), repérer les lacunes et collaborer pour financer et accélérer les travaux de recherche prioritaires pour contribuer à enrayer cette flambée et se préparer à d’éventuelles nouvelles flambées.

Ce forum, d’une durée de deux jours, a été organisé conformément au schéma directeur en matière de R et D – une stratégie pour la mise au point de médicaments et de vaccins avant la survenue d’épidémies et pour l’accélération de la recherche-développement quand elles surviennent.

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, a déclaré : « Cette flambée met à l’épreuve notre solidarité – politique, financière et scientifique. Nous devons unir nos forces pour combattre un ennemi commun qui fait fi des frontières, garantir que nous disposons des ressources nécessaires pour mettre fin à cette flambée et utiliser nos connaissances scientifiques pour trouver des solutions communes à des problèmes communs. La recherche fait partie intégrante de la riposte à la flambée. Je me félicite que des chercheurs aient accepté de nous rejoindre rapidement, de proposer des projets concrets et de s’engager à collaborer. »

D’importants bailleurs de fonds et plus de 300 scientifiques et chercheurs appartenant à un large éventail de disciplines ont participé à cette réunion, organisée en collaboration avec le GloPID-R (Global Research Collaboration for Infectious Disease Preparedness). Ils ont abordé tous les aspects de la flambée et les moyens de la maîtriser, dont :

l’histoire naturelle et le mode de transmission du virus, ainsi que le diagnostic de l’infection ;
les travaux de recherche sur l’animal et l’environnement portant sur l’origine du virus, y compris les mesures de prise en charge à l’interface homme-animal ;
les études épidémiologiques ;
la caractérisation clinique et la prise en charge de la maladie causée par le virus ;
la lutte contre l’infection, y compris les meilleurs moyens de protéger les agents de santé ;
la recherche-développement de traitements et vaccins candidats ;
les considérations d’éthique relatives à la recherche ; et
la prise en compte des sciences sociales dans la riposte à la flambée.
Selon le Professeur Yazdan Yazdanpanah, président du GloPID-R, « cette réunion nous a permis de définir les priorités absolues de la recherche. En tant que bailleurs de fonds, nous continuerons à mobiliser, coordonner et harmoniser notre financement afin que les travaux de recherche nécessaires pour affronter cette crise et mettre fin à la flambée puissent être menés, en partenariat avec l’OMS. Pour ces travaux, qui doivent toujours être guidés par des considérations d’éthique, il est fondamental d’assurer un accès équitable, c’est-à-dire de partager les données et d’atteindre les personnes dont les besoins sont les plus grands, en particulier celles qui vivent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. »

Les plus de 300 scientifiques et chercheurs qui ont participé à la réunion, en présentiel ou à distance, ont convenu d’un ensemble de priorités pour la recherche au niveau mondial. Ils ont également proposé des mécanismes pour maintenir les relations et la collaboration scientifiques après la réunion, sous l’égide de l’OMS. Ils ont collaboré avec les bailleurs de fonds pour déterminer comment les ressources nécessaires peuvent être mobilisées afin que les travaux de recherche essentiels puissent commencer immédiatement.

Les délibérations serviront de base à une feuille de route pour la recherche et l’innovation portant sur tous les travaux nécessaires, dont les chercheurs et les bailleurs de fonds se serviront pour accélérer la recherche.

Note aux rédactions :
Le GloPID-R est une alliance mondiale d’organisations internationales qui financent la recherche et qui investissent dans la préparation et la riposte aux épidémies.