Pelosi appelle à la destitution du président Trump

34

Rapports de fil

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a déclaré que le président Donald Trump devrait être immédiatement démis de ses fonctions ou le Congrès pourrait procéder à sa destitution.

Pelosi s’est joint jeudi à ceux qui ont appelé le Cabinet à invoquer le 25e amendement pour forcer Trump à quitter ses fonctions. Cela s’est produit un jour après qu’une violente foule de partisans de Trump a pris d’assaut le Capitole, forçant le bâtiment à se verrouiller. Trump les a qualifiés de «très spéciaux» et a dit qu’il les aimait.

Elle a déclaré au Capitole: «Le président des États-Unis a incité à une insurrection armée contre l’Amérique.»

Pelosi dit qu’il pourrait faire encore plus de mal au pays: “N’importe quel jour peut être un spectacle d’horreur pour l’Amérique.”

Un nombre croissant de législateurs demandent que le président Donald Trump soit démis de ses fonctions soit par destitution ou par le 25e amendement à la Constitution après qu’une violente foule de partisans de Trump a pris d’assaut le Capitole américain mercredi.

Les appels sont venus en grande partie des démocrates jusqu’à présent, mais au moins un républicain du Congrès s’est joint à eux. Le représentant du GOP. Adam Kinzinger de l’Illinois, un critique fréquent du président, a appelé à l’invocation du 25e amendement, déclarant dans un message vidéo jeudi, «le président doit maintenant abandonner le contrôle de l’exécutif volontairement ou involontairement.»

Le haut démocrate du Sénat a également adopté la poussée du 25e amendement.

Le leader démocrate du Sénat Chuck Schumer a publié jeudi une déclaration dénonçant «l’insurrection» au Capitole «incitée par le président» et disant: «Ce président ne devrait plus occuper ses fonctions un jour de plus».

«Le moyen le plus rapide et le plus efficace – cela peut être fait aujourd’hui – de destituer ce président de ses fonctions serait que le vice-président invoque immédiatement le 25e amendement. Si le vice-président et le cabinet refusent de se lever, le Congrès devrait se réunir à nouveau pour destituer le président », a-t-il déclaré dans le communiqué.

Invoquer le 25e amendement obligerait le vice-président Mike Pence et une majorité du Cabinet à voter pour destituer Trump de ses fonctions en raison de son incapacité à «s’acquitter des pouvoirs et devoirs de son bureau» – une étape sans précédent.

Toute poussée du 25e amendement fait face à une colline escarpée sans précédent pour se concrétiser avec peu de temps avant l’inauguration de Biden. Les appels au Congrès, cependant, soulignent à quel point les législateurs sont ébranlés et furieux contre le président à la suite de la dévastation au Capitole mercredi.

La sénatrice Patty Murray, n ° 3 du leadership démocrate au Sénat, a également déclaré qu’il était temps d’invoquer le 25e amendement.

«Le moyen le plus immédiat de s’assurer que le président est empêché de causer d’autres dommages dans les jours à venir est d’invoquer le 25e amendement et de le démettre de ses fonctions. Alors que l’histoire regarde, j’exhorte le vice-président Pence et le cabinet du président à faire passer le pays avant le parti et à agir », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

La présidente du comité de surveillance de la Chambre, Carolyn Maloney, démocrate de New York, a soutenu jeudi la destitution de Trump de ses fonctions soit par le 25e amendement, soit par la destitution.

«Invoquer le 25e amendement est le moyen le plus rapide de le faire, et l’opportunité doit être notre objectif», a-t-elle déclaré, ajoutant: «Si le vice-président et le cabinet n’agissent pas, nous avons le devoir de poursuivre la destitution.»

D’autres démocrates de premier plan ont appelé à la destitution à la suite de la violence de la foule au Capitole qui a eu lieu lors d’une session conjointe du Congrès réunie pour compter les votes électoraux confirmant la victoire du président élu Joe Biden au milieu de fausses affirmations de Trump selon lesquelles l’élection était truquée contre lui .

Le représentant Hakeem Jeffries, président du caucus démocrate de la Chambre, a tweeté jeudi: «Donald Trump devrait être mis en accusation, condamné et démis de ses fonctions immédiatement.»

Trois membres du comité judiciaire de la Chambre – les représentants Jamie Raskin, David Cicilline et Ted Lieu – font circuler à leurs collègues une résolution de destitution qualifiant les actions de Trump d’abus de pouvoir. Ils ont écrit que Trump avait violé la Constitution en «incitant volontairement à la violence contre le gouvernement des États-Unis».

Les quatre membres de «l’escouade» progressiste de législateurs démocrates – les représentants Alexandria Ocasio-Cortez, Ilhan Omar, Rashida Tlaib et Ayanna Pressley – se sont également prononcés en faveur de la destitution à la suite du violent siège du Capitole.

«Je rédige des articles de mise en accusation. Donald J. Trump devrait être destitué par la Chambre des représentants et démis de ses fonctions par le Sénat des États-Unis. Nous ne pouvons pas lui permettre de rester au pouvoir, il s’agit de préserver notre République et nous devons tenir notre serment », a tweeté Omar mercredi.

«C’est sur Donald Trump, point final. Il a appelé les gens à Washington et leur a donné des ordres de marche. Il doit être destitué et destitué immédiatement », a tweeté Tlaib mercredi.

Source