PDG sans voix. « Je vends Alfa Romeo, pas un iPad avec une voiture autour »

PDG sans voix.  "Je vends Alfa Romeo, pas un iPad avec une voiture autour"

A l’heure où Stellantis cherche à remettre la marque italienne sur une place prépondérante, le PDG d’Alfa Romeo a déjà réaffirmé la nécessité, quelles que soient les tendances du marché, de maintenir le focus sur le conducteur. Même parce que, s’est-il défendu, « nous vendons des Alfa Romeo, pas un iPad entouré d’une voiture ».

A l’heure où le marché automobile semble embrasser la technologie et la numérisation sans limites, avec des écrans et de plus en plus d’écrans peuplant l’intérieur des voitures, Alfa Romeo veut s’assumer comme une marque différente. Avec son PDG, Jean-Philippe Imparato, rappelant, dans des déclarations au Français Caradisiac, que « je ne vends pas d’iPad avec une voiture, je vends Alfa Romeo ».

Par ailleurs, bien que la marque Arese soit également « forcée » de suivre la voie de l’électrification, Imparato tient à rappeler qu’« Alfa Romeo occupe une position très particulière [no mundo automóvel]”. Et cela, dans la compréhension de ce même responsable, implique de mettre « le conducteur au centre [das preocupações], avec le moins d’écrans possible ».

Jean-Philippe Imparato refuse de voir Alfa Romeo transformée en "iPD avec une voiture autour"
Jean-Philippe Imparato refuse de voir Alfa Romeo transformée en « iPad avec une voiture autour »

Pour le top manager d’Alfa, le secret du succès futur d’Alfa Romeo résidera toujours dans la capacité du constructeur à offrir une conduite à couper le souffle dans ses voitures, en construisant la voiture autour du conducteur.

Jean-Philippe Imparato : le visage du changement ?

Pour le reste, et avec cette ligne directrice en tête, Imparato a déjà apporté des changements importants au constructeur d’Arese. À commencer par la décision de mettre fin à l’utilisation de ce qui était la seule plate-forme, créée de toutes pièces et pendant de nombreuses années, pour être (également) utilisée dans les modèles Alfa Romeo – la plate-forme Giorgio. Ce qui fera désormais sa place à l’architecture STLA-Large, initialement développée par Peugeot (autre marque du groupe Stellantis), et qui servira également de base à la future Maserati.

Par ailleurs, et en raison de la demande de conduite et de performances au niveau du statut Alfa Romeo, Imparato a fini par reporter, d’égale et de trois mois, la présentation du SUV compact Tonale, considérant que les performances du groupe motopropulseur hybride plug -in n’avait pas les qualités nécessaires.

L'Alfa Romeo Tonale a vu son lancement reporté, par Imparato, en raison des mauvaises performances du PHEV
L’Alfa Romeo Tonale a vu son lancement reporté, par Imparato, en raison des mauvaises performances du PHEV

A côté de cette mesure et déjà en pensant aux ventes, la garantie que la marque italienne se recentrera sur le marché américain.