Malgré le savoir-faire de Porsche. Lamborghini va développer son e-Fuel

Com a eletricidade a ganhar terreno todos os dias, a Lamborghini esforça-se por manter os seus motores de combustão

Après Porsche, également une autre des marques les plus exclusives du groupe Volkswagen, Lamborghini estime pouvoir prolonger la durée de vie et l’utilisation de ses moteurs à combustion, en misant sur les carburants synthétiques, ou e-Fuel. Une solution que la marque promet pourtant de développer seule et de ne pas profiter de la voie déjà empruntée par le constructeur de Zuffenhausen.

L’option, qui place Lamborghini sur une voie légèrement différente de celle que les marques généralistes du groupe Volkswagen ont déjà entamée, a d’ailleurs été confirmée par le responsable de la marque Sant’Agata Bolognese pour la région Asie et Pacifique, Francesco Scardaoni .

Responsable qui, dans une récente interview avec la publication australienne ‘Drive’, a supposé que le constructeur italien essayait de « garder la porte ouverte aux moteurs à combustion interne, utilisant du carburant synthétique ».

Avec l'électricité qui gagne du terrain chaque jour, Lamborghini s'efforce de maintenir ses moteurs à combustion
Avec l’électricité qui gagne du terrain chaque jour, Lamborghini s’efforce de maintenir ses moteurs à combustion

De cette façon, ajoute Scardaoni, « le scénario idéal sera d’avoir des voitures purement électriques – comme c’est le cas avec le quatrième modèle que nous présenterons en 2028 – et ensuite des super voitures de sport, éventuellement avec des moteurs à combustion interne alimentés par du carburant synthétique » . Ceci, « afin que nous puissions conserver l’ADN pur de la supercar chez Lamborghini, les caractéristiques de conduite d’un moteur à combustion interne, ainsi que l’émotion d’une supercar. »

Par ailleurs, et toujours sur cet effort d’entretien des moteurs thermiques, le même responsable a révélé que Lamborghini a déjà entamé des recherches dans le domaine des carburants synthétiques, et collabore actuellement avec une compagnie pétrolière dont il n’a pas révélé le nom. Sans oublier toutefois que ce projet est exclusif au constructeur italien et, à ce titre, indépendant du chemin parcouru par Porsche.

« En ce moment, on peut dire que nous développons des projets parallèles. Nous investissons dans notre propre projet de carburant synthétique, et Porsche fait de même », a déclaré Scardaoni. Partant du principe, « nous voulions être nous-mêmes pour développer notre propre façon de faire vivre nos moteurs thermiques ».

Pour autant, le même responsable ne manque pas de souligner que Lamborghini « vient de démarrer son projet, à travers la présentation des lignes générales, donc on est encore loin de l’aboutissement. Porsche, en revanche, est beaucoup plus avancé.