Miss Luxembourg prépare Miss Monde en plâtre

13

«Pauvre Melanie, comme vous pouvez le voir, elle s’est cassé le bras… ». Voilà comment Miss Angleterre 2019, Bhasha Mukherjee, 23 ans, l’a introduite dans une vidéo qui a été diffusée sur Instagram, ce dimanche. «Que s’est-il passé?», lui a ensuite demandé celle qui suit également des études pour devenir médecin.

«Je suis tombée il y a deux semaines, j’ai passé tout une batterie d’examens et malheureusement, je suis retombée sur le même avant-bras lors des préparatifs de Miss Monde», a regretté face à la caméra, Melanie Heynsbroek. «La douleur était très importante et je savais que Bhasha (Miss Angleterre) était étudiante en médecine, je suis alors venue à sa rencontre pour lui demander qu’elle ausculte mon bras…».

«Nous devons saluer son courage»

«Je l’ai alors examinée», poursuit celle qui représentera l’Angleterre au concours, le 14 décembre 2019. «Tout était en ordre au niveau des nerfs ou des vaisseaux sanguins. Mais le problème, c’était que Melanie n’était pas en mesure de bouger sa main par elle-même. Elle souffrait et j’ai eu l’impression que c’était une forme de fracture. Nous nous sommes donc rendues auprès de l’organisation pour qu’elle soit prise en charge…».

«Tout s’est alors enchaîné très rapidement», a reconnu Miss Luxembourg. «J’ai été emmenée à l’hôpital et les examens ont révélé que mon os était cassé…». Avec tout le sérieux qu’exigera son futur métier, Miss Angleterre a enfin précisé sur son compte Instagram que Melanie Heynsbroek s’était fracturée le radius (un os situé dans l’avant-bras). «Elle a malgré tout continué à participer aux répétitions de danses. Nous devons saluer son courage et lui souhaiter un prompt rétablissement».

«Je me sens seule par rapport au soutien du public»

Contactée par L’essentiel, ce lundi en fin de matinée, Miss Luxembourg 2019 nous a confirmé le tout, sans pour autant se départir de sa bonne humeur. «Je porte en effet un plâtre, mais je continue à participer à tous les préparatifs et aux entraînements qui sont presque quotidiens pour être prête lors de la soirée de Miss Monde, le 14 décembre», nous a-t-elle confié.

«Par rapport au soutien du public, j’ai toutefois l’impression de me sentir un peu seule», a déploré Melanie Heynsbroek. «J’ai besoin de plus d’abonnés sur ma page Facebook Miss World-Luxembourg et de plus de votes sur le site officiel MissWorld.com. Pour toutes les participantes, c’est très important d’avoir un maximum de votes pour atteindre le top 40 en finale».

(fl/L’essentiel)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires