Lightyear 0 peut se recharger tous les sept mois

Lightyear 0 peut se recharger tous les sept mois

Grâce à des panneaux solaires incurvés montés sur le toit, le Lightyear 0 n’a peut-être besoin de recharger ses batteries que tous les sept mois dans les pays les plus ensoleillés. Dans des pays comme les Pays-Bas, cet intervalle peut être réduit à deux mois. La Lightyear entre en production à l’automne et aura une autonomie allant jusqu’à 560 kilomètres, grâce aux lignes aérodynamiques de la carrosserie et à l’efficacité de la transmission électrique.

La startup néerlandaise Lightyear entrera sur le marché des véhicules électriques avec le nouveau modèle Lightyear 0 qui offrira des fonctionnalités innovantes. Non seulement il aura des moteurs électriques sur les roues et un design aérodynamique, mais il sera également recouvert de panneaux solaires pour l’aider à aller le plus loin possible.

Lightyear garantit qu’il ne s’agit pas d’un prototype futuriste, mais qu’il commencera à produire ce modèle dès l’automne prochain, les premières livraisons aux clients étant prévues en novembre.

Lightyear 0 peut se recharger tous les sept mois

Les fondateurs de Lightyear ont eu l’idée de ce modèle en 2016 et trois ans plus tard, le premier prototype est arrivé. Après six ans de développement et de tests, Lightyear 0 est prêt à être commercialisé.

Les responsables de Lightyear ont tenté de faire de ce modèle le véhicule électrique le plus efficace possible. La forme garantit un coefficient de pénétration aérodynamique de 0,19, comparable au concept Mercedes-Benz EQXX, faisant de la Lightyear 0 la voiture familiale la plus aérodynamique jamais commercialisée.

Cinq mètres carrés de panneaux

En plus de son look fin, il est également très léger. Elle ne pèse que 1575 kg, à peine plus que la Toyota Supra et malgré une longueur extérieure de cinq mètres, un peu moins que la BMW Série 7.

Ces dimensions lui permettent d’offrir une surface de cinq mètres carrés de panneaux solaires doubles et incurvés, qui permettent de se recharger à tout moment sous le soleil. Le constructeur annonce que le système de tableau de bord du véhicule autorise jusqu’à 11 000 kilomètres par an. Dans des conditions normales, ils peuvent récupérer jusqu’à 70 kilomètres d’autonomie par jour grâce à la lumière du soleil.

Les responsables de Lightyear pensent que les personnes qui utilisent la voiture quotidiennement pour se déplacer – environ 35 kilomètres – peuvent avoir besoin de recharger le véhicule tous les sept mois dans les pays les plus ensoleillés. Bien qu’il s’agisse du meilleur scénario, l’entreprise estime que même les Néerlandais n’auront à recharger leurs véhicules que tous les deux mois, tant qu’ils les laissent à l’étranger.

haute efficacité

Sans tenir compte de la recharge solaire, le constructeur estime que la voiture aura une autonomie de 560 kilomètres, grâce non seulement à l’aérodynamisme, mais aussi à des moteurs électriques performants montés sur les roues. La marque affirme que cette chaîne cinématique électrique est la plus efficace à ce jour dans une voiture électrique, qui n’utilise que 10,5 kWh d’énergie pour parcourir 100 kilomètres à vitesse d’autoroute.

1655293506 837 Lightyear 0 peut se recharger tous les sept mois

La cabine, cependant, est loin d’être spartiate, car le Lightyear 0 aura un écran tactile de 10,1 pouces et des mises à jour logicielles en direct. Les matériaux, quant à eux, seront entièrement végétaliens, utilisant des textiles d’origine naturelle tels que les sièges avec revêtement en microfibre.

En termes de prix, la société annonce qu’ils commencent à 250 mille euros. La production sera de 946 unités par an. Lightyear disposera également d’un autre modèle grand public, dès fin 2024 ou début 2025, qui sera disponible à partir de 30 mille euros.