Les voitures à essence en voie d’être interdites au Québec — Wikinews

27

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.

VUS Jeep Compass électrique.

14 novembre 2020. –
Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, a annoncé que la vente de véhicules neufs à essence sera interdite au Québec dès 2035. Le gouvernement souhaite les remplacer par des voitures électriques rechargeables ou hybrides pour des raisons écologiques. En 2019, seul 1,3 % du parc automobile étaient des voitures électriques.

Au Québec, 99% de l’électricité est produite avec des énergies renouvelables, comme des barrages hydroélectriques et des éoliennes. La province est donc l’un des endroit où le cycle de vie d’une voiture électrique est la moins polluantes. Après 150 000 kilomètres parcourus, une voiture électrique produira 65 % moins de gaz à effet de serre qu’une voiture à essence. La production de ces voitures est toutefois beaucoup plus polluante qu’une voiture traditionnelle.

Selon le rapport de CIRAIG remis à Hydro-Québec, une voiture électrique doit parcourir 50 000 kilomètres pour compenser son empreinte accumulée sur la qualité des écosystèmes et 90 000 kilomètres avant de présenter un meilleur bilan pour la santé humaine. Toutefois, même en parcourant 300 000 kilomètres au Québec, un véhicule électrique ne parviendra jamais à rattraper l’empreinte écologique de sa production sur l’épuisement des ressources[1].

En Amérique du Nord, seul la Californie a annoncé cette décision en plus du Québec.

Science portal icons.png

Thèmes

  1. Rapport de CIRAIG

Source