Les pluies reportent le Daytona 500, un événement modérateur, la visite de Trump

32

DAYTONA BEACH, Fla. – Le Daytona 500 a été reporté par la pluie pour la première fois depuis 2012, ce qui a freiné l'ouverture de la saison de NASCAR qui a commencé par une visite en fanfaron du président Donald Trump.

La course a été reportée après deux longs retards totalisant plus de trois heures. La course commencera désormais à 16 heures. Lundi et diffusé en direct sur Fox.

C'est la deuxième fois en 62 ans que «The Great American Race» se terminera un lundi.

Le premier retard de la journée est survenu quelques instants après que le cortège présidentiel a achevé un tour de parade cérémoniel autour de la piste de 2 1/2 milles. La limousine blindée de Trump surnommée "The Beast" est sortie de Daytona International Speedway, et le ciel s'est ouvert pour une brève douche qui a forcé les conducteurs à retourner sur la route des stands.

Le départ avait déjà été repoussé de 13 minutes pour accueillir le voyage de Trump. Ricky Stenhouse Jr. a finalement mené le peloton au drapeau vert et était devant pour les 20 premiers tours avant qu'une pluie plus forte n'imprègne une surface de course qui met des heures à sécher.

NASCAR a rappelé les conducteurs à leurs voitures vers 18 h 40. EST, dans l'espoir d'obtenir plus de tours avant que de nouvelles averses ne retentissent. Certains pilotes ont montré, mais la pluie la plus lourde de la journée a forcé un report.

Cela a sans aucun doute étouffé une partie de l'excitation d'un événement qui avait été une célébration bruyante pendant des heures, en partie à cause de l'entrée dramatique de Trump. Des milliers de personnes ont applaudi alors qu'Air Force One a effectué un survol et a atterri à l'aéroport international de Daytona à quelques centaines de mètres derrière la piste. Le cortège de Trump est arrivé quelques minutes plus tard, provoquant une autre ovation bruyante. Les deux entrées ont été diffusées sur des panneaux vidéo géants autour de la superspeedway.

Au moins une douzaine de pilotes ont été escortés de la réunion d'avant-course à une introduction privée avec Trump.

«Je dois rencontrer le président! À quel point cela est cool?" a déclaré le chauffeur Aric Almirola.

Trump a servi de grand maréchal pour le Daytona 500 et a donné l'ordre aux conducteurs de démarrer leurs moteurs. Trump, avec la première dame Melania Trump à ses côtés, s'est adressé à la foule et a appelé l'ouvreur "un étalage légendaire de moteurs rugissants, d'esprits fulgurants et de la compétence, de la vitesse et de la puissance américaines dont nous entendons parler depuis tant d'années."

"Pendant 500 miles à battre le cœur, ces féroces concurrents poursuivront le drapeau à damier, se battront pour le trophée Harley J. Earl et joueront pour la pure gloire américaine", a déclaré Trump. "Voilà ce que c'est: une pure gloire américaine."

Trump et sa femme sont ensuite montés dans la limousine et ont fait un tour. Ils ont évité les virages surbaissés à Daytona et sont restés sur le tablier dans les virages.

La visite du président a été largement saluée par les fans de NASCAR. Les drapeaux Trump 2020 ont inondé le champ intérieur et certains fans les portaient comme des capes dans le garage.

Sa présence a également créé d'énormes files d'attente aux entrées, de nombreux fans se plaignant en attendant des heures pour passer la sécurité.

L'ancien président et chef de la direction de NASCAR, Brian France, qui a été remplacé après son arrestation en août 2018 pour inculpation de DUI, était sur Air Force One avec le président et la première dame. Ils sont venus de West Palm Beach.

Parmi ceux qui les ont rencontrés à l'aéroport: l'actuel président de NASCAR Jim France et ses collègues cadres supérieurs Lesa France Kennedy et Ben Kennedy.

___

Plus de course automobile AP: https://apnews.com/apf-AutoRacing et https://twitter.com/AP_Sports

Copyright 2020 The Associated Press. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.



Source