Les meilleures alternatives à Resident Evil auxquelles vous pouvez jouer aujourd’hui dans le style classique de l’horreur de survie emblématique de Capcom

Les Meilleures Alternatives à Resident Evil Auxquelles Vous Pouvez Jouer

Alors que le genre de l’horreur vit sa deuxième jeunesse depuis qu’il a opté pour la vue à la première personne pour augmenter le sentiment de peur, il y a un bon pourcentage de personnes qui suivent préférant la veine classique de survival horror, depuis que Capcom a frappé le terrain en 1996 avec Resident Evil. Il était, sans aucun doute, l’héritier parfait de Alone in the Dark, étant son évolution la plus reconnaissable.

Si vous faites partie de ceux qui ont renié Resident Evil 7: Biohazard pour sa caméra et que le style Resident Evil 2 vous convient davantage, mais que vous avez joué tous les principaux épisodes de cette saga Capcom, nous vous proposons le meilleures alternatives disponibles aujourd’hui suivant ce style avec l’appareil photo de l’épaule qui a rendu Resident Evil 4 à la mode, mais aussi avec le style classique de Code: Veronica, pour ne nommer qu’un des derniers fidèles à la formule de l’icône de 1996.

Alone in the Dark: The New Nightmare

  • Sorti en 2001 sur PlayStation, Dreamcast, Windows, Game Boy Color et PS2
  • Disponible dans GOG par 4,99 euros et sur Steam par 6,99 euros

On commence précisément par le père du genre, mais en ignorant sa trilogie en n’ayant pas trop bien vieilli sur le plan technique (si cela ne vous importe pas, vous avez les classiques de 1992, 1993 et ​​1994 pour 4,99 euros dans GOG). A défaut, nous avons opté pour son « retour » en 2001, le plus digne Seul dans le noir: le nouveau cauchemar.

Deux personnages au choix entre Edward Carnby et Aline Cedrac, le premier plus axé sur l’action et le second pour les énigmes, les plans cinématographiques et un style visuel dans la veine des premiers Resident Evil, abouti le dernier bon seul dans le noir après la chute qui a marqué son autre retour avec Alone in the Dark en 2008 et la touche finale de la médiocre Illumination de 2015.

Obscure

  • Sorti en 2004 pour PS2, Xbox et Windows
  • Disponible sur Steam par 6,99 euros

Avec une histoire de cauchemar qui a eu lieu dans un lycée et avec des personnages qui rappelaient ce phénomène juvénile de The Faculty Il y a quelques années, Hydravision Entertainment proposait avec Obscure l’une des plus grandes peurs de tout jeu d’horreur digne de ce nom: affronter des monstres dans le noir.

Ce n’est pas que dans le jeu, il n’a pas donné de lumière du soleil, mais il l’a fait la lampe de poche était notre « arme » la plus précieuse pour affaiblir et finir plus tard, avec des battes de baseball, des pistolets ou quoi que ce soit, ces étranges créatures qui ont émergé du Leafmore Institute. Sa grâce pour les adultes était de choisir parmi cinq personnages, de pouvoir le jouer en coopération avec une autre personne. Sa suite (Obscur II | 9,99 euros sur Steam) était plus faible, également en raison de la perte de l’effet de surprise. Nous manquons d’Obscure 3, à défaut, recevoir un retombées (Test final) qui n’était plus un survival horror.

Cold Fear

  • Sorti en 2005 pour PS2, Xbox et Windows
  • Disponible sur Steam par 4,99 euros

Débuts la même année que Resident Evil 4 c’était une dalle terrible à surmonter pour Cold Fear, partageant même avec le travail de Capcom cette caméra par-dessus l’épaule pour souligner l’action. Cependant, la proposition du studio Darkworks, curieusement la même après Seul dans le noir: le nouveau cauchemar, Ce n’était pas négligeable, obtenir beaucoup de jus de son emplacement à l’intérieur d’un navire russe.

La surface de ce chasseur de baleines russe a rendu difficile l’élimination des zombies qui le peuplaient, en raison du mouvement soudain de ce navire et de la tempête arctique qui a dû être confrontée aux personnes âgées. Un jeu qui, pour le reste, n’a rien apporté de nouveau, mais qui a été intense dans ses sept heures de vie.

Dead Space

  • Sorti en 2008 pour PS3, Xbox 360 et Windows
  • Disponible sur Origin et Xbox pour 19,99 euros | Gratuit avec EA Play

Le meilleur travail de Visceral Games c’était définitivement Dead Space. Cette aventure qui nous a fait entrer pleinement dans le vaisseau USG Ishimura, étant un jeu d’horreur des plus choquant et immersif, avec des réminiscences claires du mythique Horizon final par Paul WS Anderson. Un jeu qui nous a mis dans la peau de l’ingénieur Isaak Clarke, qui a dû affronter des nécromorphes cauchemardesques avec un arsenal des plus variés, au point de pouvoir couper tous leurs membres avec du plasma.

Il y avait plus de surprises à l’intérieur, bien sûr, comme ne pas avoir de pause en tant que telle lors de l’accès à l’inventaire ou ne pas toujours savoir où les monstres pouvaient nous apparaître. La saga s’est poursuivie sur une bonne note dans Dead Space 2, abaissant un peu la barre dans Dead Space 3. Mais la trilogie est fortement recommandée et il est également rétrocompatible sur Xbox One et Xbox Series X | S. Et ça tient assez bien, attention.

Alan Wake

  • Il est sorti en 2010 pour Xbox 360 puis Windows en 2012
  • Disponible sur Steam par 12,49 euros | Gratuit avec Xbox Game Pass

Après un temps de balle éblouissant dans le premier Max Payne, le studio finlandais Remedy Entertainment a pris un virage narratif en 2010 avec Alan Wake, un jeu vidéo qui a flirté avec la série, en tenant compte Pics jumeaux l’une de ses œuvres les plus reconnaissables comme référence. Un écrivain au bord de la folie après la disparition de sa femme dans une ville au sombre mystère à élucider …

Ici, la lumière a joué un rôle similaire à celui d’Obscure, en ayant à affaiblir les ennemis avec la lampe de poche pour les achever plus tard avec des armes à feu. Pour souligner son cadre sombre, la qualité de sa bande-son avec des scènes inestimables et la façon dont l’intrigue se déroule sur la base du propre livre de l’écrivain. De plus, son cauchemar s’est poursuivi avec le retombées Alan Wake: le cauchemar américain.

The Evil Within

  • Il est sorti en 2014 pour PS4, Xbox One, Windows, PS3 et Xbox 360
  • Disponible pour 16,90 euros sur PS4 | Gratuit avec Xbox Game Pass

The Evil Within est souffert et apprécié à peu près dans la même mesure. Lui-même Shinji Mikami (Resident Evil) Il a mené ce projet qui nous a fascinés par sa proposition, avec une histoire choquante qui nous surprend dès la première minute et avec des dangers comme le cascoporro où il sera difficile pour Sebastián Castellanos de ne pas mourir souvent jusqu’à la fin. Bien sûr, le jeu s’améliore beaucoup au deuxième tour.

Nous sommes, probablement, avant un des meilleurs héritiers de la saga Capcom et avec une plus grande personnalité de tout le monde sur cette liste. Ici, bien sûr, il n’y a pas de zombies, mais ils sont tourmentés. Et la figure de l’énigmatique Ruvik, associée à l’imposant « The Guardian », sont deux prétentions à la mer d’attractions pour se laisser emporter par ce jeu vidéo cauchemardesque où les pièges en tout genre ne manqueront pas ou devoir mettre le feu aux monstres pour éviter les ennuis … Sa suite (The Evil Within II) offrait un monde ouvert très engageant.

Daymare: 1998

  • Il est sorti en 2019 pour Steam et déjà en 2020 pour PS4 et Xbox One
  • Disponible pour 24,95 euros sur PS4 au format physique

En charge des créateurs de Resident Evil 2 Reborn, remake non officiel du classique de Capcom, nous avons une partie de ce matériel mis à profit avec Daymare: 1998, le premier jeu commercial des Italians Invader Studios. Nous sommes confrontés à un survival horror avec une caméra de l’épaule qui mêle action et énigmes, résultant en une production très humble, non sans défauts et aspects à peaufiner.

Bien qu’il n’ait pas le charisme du jeu dont il s’inspire, c’est une alternative qui tente d’apporter son propre grain de sable d’origine, comme cette recharge active avec les chargeurs, devant les ramasser après le sol. Toutes les munitions comptent, car il n’est pas facile de frapper les coups. Et il y a des énigmes, comme celle grecque, qui Ils vous obligeront à prendre des notes dans un cahier papier pour ne pas le gâcher.

Fear the Dark Unknown

  • Il est sorti en 2019 pour Steam et est attendu pour PS4 et Xbox One en 2021
  • Disponible pour 24,95 euros sur Steam

Une autre production modeste, dans ce cas en charge de la Jeux espagnols DreamLight, nous l’avons dans ce Fear the Dark Unknown. Ici on mise sur des plans cinématographiques, deux survivants (James Sullivan et sa fille Chloé) qui proposent deux expériences différentes et un grand accent sur l’exploration ainsi que des énigmes et des batailles contre leurs monstres. Et aussi, avec une très longue durée.

Cependant, comme c’est arrivé avec Daymare: 1998, Il a eu ses échecs, qui ont fini par alourdir l’expérience globale, même si ce n’est rien que nous ne pouvons pas pardonner si nous sommes fans du genre. Maintenant bien, L’édition définitive est en route Cela s’accompagnera d’améliorations visuelles et de performances, en plus d’introduire des changements dans la mécanique jouable ou de peaufiner l’IA de l’ennemi … Cool.

Song of Horror

  • Il est sorti en 2020 pour Steam et est attendu pour PS4 et Xbox One en 2021
  • Disponible pour 29,99 euros sur Steam

Par coïncidence, une autre production française. Song of Horror nous a surpris par sa proposition, ne s’en tenant pas à un seul type de terreur, mais en choisissant différents styles, rendant subtilement hommage à plusieurs classiques des années 90, mais apportant sa propre personnalité sous la forme de Présence, une entité qui réagit à notre façon de jouer pour que il n’y a jamais deux jeux égaux et donc être agité …

Les Jeux du Protocole de Madrid l’ont proposé dans un format épisodique, étant achevé depuis la mi-2020. Chaque chapitre est une expérience des plus intenses, mais qui fait suite à une intrigue qui se développe avec différents personnages qui rejoignent la cause … aussi longtemps comme ils ne nous tuent pas, ayant mort permanente (facultatif, oui). Les consoles devraient bientôt arriver.

The Medium

  • Sorti en 2021 pour la série Xbox et Windows 10
  • Disponible pour 49,99 euros sur Steam | Gratuit avec Xbox Game Pass

Sans la complexité des autres jeux en termes de difficulté, le récent studio The Medium by Bloober Team a signifié un saut de qualité pour cette équipe polonaise, qui se distingue par le développement de l’intrigue et la dualité des avions, surprenant de voir comment il est capable de montrer deux réalités très différentes en même temps dans des situations différentes. Il n’y a pas d’armes et les énigmes sont faciles à résoudre (bien que vous puissiez vous retrouver coincé dans le panneau numérique de la section finale), mais peu importe de voir à quel point ce voyage avec le médium Marianne est apprécié.

Notez, à son tour, que Bloober Team (Layers of Fear) a abandonné la vue à la première personne de ses précédents jeux d’horreur pour proposer des plans cinématographiques comme les grandes œuvres du milieu des années 90. Si vous le prenez comme un Resident Evil plus léger, vous ne serez pas déçu. Et dans sa bande originale se trouve Akira Yamaoka.

Et qu’en est-il des Silent Hills? Et d’autres jeux?

Evidemment, si on parle de alternatives à Resident Evil, son meilleur rival Cela a toujours été la saga Silent Hill de Konami, malgré le fait que nous sommes ici confrontés à un type de terreur qui joue davantage avec le thème psychologique en raison de son cadre. Honte à la chanson du futur Silent Hills (PT), car actuellement, les deux seuls qui sont encore disponibles doivent être recherchés numériquement. Et la collection n’était pas bonne:

Si l’on regarde plus en arrière, il y a deux classiques qui manquent aujourd’hui, comme Dino Crisis et Dino Crisis 2, actuellement plus disponible sur PS3 à l’intérieur de l’étiquette PSOne Classics (même pas aller au PlayStation Store depuis la console). Dans le PlayStation Store au Mexique, vous pouvez toujours trouver à la fois le premier de 1999 pour 5,99 $ comme une suite de 5,99 $, curieusement.

Et qu’en est-il de l’avenir en suivant le modèle classique? Nous avons récemment parlé d’Alisa, un monde obsédant de marionnettes qui rappelle le 1996 Resident Evil et la Darkest Alice de Jan Svankmajer, tandis que Them and Us est un survival horror qui est sur Steam Early Access depuis fin 2018 et a recueilli des critiques «très positives» à ce stade de développement. Sa version finale est plus proche, comme TendoGames l’a commenté.

Comme pour les autres jeux vidéo disponibles, mais de qualité nettement inférieure par rapport au reste des titres discutés, nous avons Vaccine, qui ne se distingue que par la tension de 30 minutes pour trouver un remède dans un monde généré aléatoirement; et Dawn of Fear, un jeu avec de bonnes intentions et des graphismes non négligeables, mais qui s’effondre dans tout ce qui concerne le contrôle. Deux propositions très modestes et à des prix très abordables, pour compenser.