Les évacuations se poursuivent en Australie pour les incendies de forêt

88
Cet article contient des informations pour le voyageur

5 janvier 2020

Plus d'un millier d'habitants et de touristes coincés sur une plage par des incendies de forêt dans le sud-est de Australie ils ont atteint les rives de Melbourne ce samedi après un voyage de plus de 20 heures sur deux navires et soulagé d'échapper à la fumée et au feu terrifiants.

Des adolescents, des couples, des personnes âgées et des familles, en plus de dizaines d'animaux de compagnie -113 chiens, 3 chats, un lapin et un oiseau-, sont arrivés sur les navires navals Sycamore et Choules jusqu'au port de Hastings. Ensuite, ils ont été transférés par bus dans deux centres d'aide.

«Pour quelqu'un qui n'a jamais été dans un incendie, c'est très, très effrayant. Je suis très heureuse d'être ici », a déclaré Emily Wellington, une adolescente de 16 ans de Melbourne qui était à Mallacoota pour passer deux semaines en vacances avec des amis.

Elle et deux autres adolescents de 16 ans ont été parmi les 58 premiers évacués de la ville, maintenant pleins de fumée, car ils souffrent d'asthme. "Ils voulaient que nous sortions pour ne pas tomber malade", a expliqué Wellington. Ils ont parlé à des journalistes à l'extérieur d'un centre d'aide, à environ 65 miles au sud-est de Melbourne, peu de temps après avoir quitté le sycomore à Hastings. De Choules, un navire beaucoup plus gros, environ 1025 évacués à bord sont descendus samedi après-midi.

Deux cents d'entre eux se sont rendus en bus au Melbourne Convention Centre. Le maire de la ville, Sally Capp, les a accueillis dans le bus pour les informer qu'ils auraient accès à la nourriture, aux boissons, aux douches, aux services d'assurance et à l'aide de la la Croix Rouge. James Corrigan a passé 24 heures déchirantes avec huit amis dans un véhicule de sport sur la plage de Mallacoota lorsque les incendies ont commencé à dévorer la ville le soir du Nouvel An. Il a dit que c'était un soulagement d'être de retour dans la capitale de l'État de Victoria.

«C'était assez effrayant. La nuit avant l'incendie, personne ne pouvait dormir. C'était complètement noir pendant la journée », ont-ils déclaré.

Des amis craignaient pour leur vie, tout en cherchant refuge près de l'eau. "Nous craignions que l'incendie ne soit si violent et que les braises puissent entrer", a déclaré Corrigan à Reuters depuis le bus. "Il y a eu une période où nous ne savions pas comment nous allions sortir", a-t-il dit, se référant aux jours après l'extinction des incendies.

L'une des adolescentes du premier navire, Darcy Brown, a perdu la maison de sa famille à Mallacoota. Ils y avaient emménagé il y a tout juste un mois. «C'était très dévastateur de le voir. Tout est par terre », a déclaré la jeune fille dans des déclarations aux journalistes. Les touristes ont laissé leurs voitures et caravanes à Mallacoota, ne sachant pas s'ils allaient les récupérer, tandis que certains y sont restés tout en envoyant leurs enfants à Melbourne.

Les autorités ont déclaré qu'il faudrait des semaines pour rouvrir la seule route qui mène à Mallacoota. Rosa, une vieille femme traumatisée, pouvait à peine parler. "C'était du terribe, je ne reviendrai jamais", a-t-il avoué. Mais comme beaucoup d'autres, il a félicité la marine australienne et tous les bénévoles pour leurs efforts pour les aider et les ramener, sains et saufs, à Melbourne. Déjà en ville, tout le monde avait hâte de se baigner et de mettre ses vêtements sales dans la machine à laver. Que feraient-ils en premier? "J'ai vraiment embrassé mes parents", se souvient Wellington.

Icône d'interface utilisateur OOjs journal-ltr-progressive.svg

Laissez nous vos commentaires

Avez-vous une opinion sur cette histoire?
Partagez-le avec nous

Commentaire sur
Voice of America


Source