Les difficultés continuent. Le marché automobile s’effondre à nouveau en juillet

Les difficultés continuent.  Le marché automobile s'effondre à nouveau en juillet

Les difficultés du marché automobile au France s’accentuent, après qu’en juillet dernier, le nombre de voitures neuves immatriculées a enregistré une forte baisse et était encore plus faible qu’au milieu de la pandémie. Et, encore plus, par rapport à la valeur enregistrée à la même période de 2019.

Selon les chiffres compilés par l’ACAP – Association française du commerce automobile, pour le dernier mois de juillet, pas plus de 14 219 véhicules ont été immatriculés. Chiffre qui représente une baisse de 34,7% par rapport au même mois de 2019, mais aussi une baisse de 21,4%, par rapport à juillet 2020, année de pandémie.

En analysant les sept mois déjà écoulés en 2021, un total de 113 541 véhicules neufs immatriculés, synonyme d’une baisse de 34,2% par rapport à la même période de 2019. Mais aussi une augmentation de 18,1%, par rapport aux mêmes sept mois de 2020.

Le marché automobile portugais a de nouveau enregistré une forte baisse en juillet
Le marché automobile français a de nouveau enregistré une forte baisse en juillet

En ce qui concerne l’analyse par catégorie et types de véhicules, un total de 12 323 VL immatriculées en juillet dernier, soit une baisse de 33,2% par rapport au même mois en 2019, ainsi qu’une baisse de 19,0%, par rapport à juillet 2020 .

Dans le résultat cumulé des sept premiers mois, un total de 93 768 unités ont été immatriculées, soit 36,2% de moins qu’en 2019, mais aussi une augmentation de 17,1% par rapport à la même période de 2020.

Du côté des véhicules utilitaires légers, une baisse de 48,3 % en juillet 2021, par rapport au même mois de 2019, aux 1 622 unités immatriculées, une tendance qui se maintient également par rapport à 2020.

En termes cumulés, un total de 16 931 véhicules immatriculés au septième mois de 2021, synonyme d’une baisse de 23,6% par rapport à la même période en 2019. Mais aussi une hausse de 19,6% par rapport à juillet 2020.

Enfin et en ce qui concerne les Poids Lourds, qui regroupe tous les types de véhicules de tourisme et de marchandises, un mois de juillet avec 274 nouvelles immatriculations, soit 26,3 % de plus qu’en 2019, mais aussi une baisse de 24,5 % par rapport au même mois en 2020.

Sur la totalité des sept premiers mois de 2021, 2 842 véhicules neufs, synonymes d’une baisse de 13,7% du nombre de véhicules immatriculés par rapport à 2019. En plus d’une augmentation de 50,1%, par rapport à la même période en 2020.