Les constructeurs automobiles de Detroit auraient fermé des usines – mais pas Tesla

18

Selon l'Associated Press et confirmé par le Wall Street Journal, General Motors, Ford et Fiat Chrysler fermeront leurs usines pendant au moins deux semaines. "Pendant ce temps, Tesla semble défier les responsables du comté d'Alameda, en Californie – le site de sa seule usine nord-américaine, à Freemont – qui ont ordonné à Tesla d'arrêter ses opérations", rapporte Ars Technica. Extrait du rapport: TechCrunch rapporte qu'un courriel du mercredi du service des ressources humaines de l'entreprise a demandé aux employés de venir travailler. "Nous n'avons toujours pas le dernier mot de la ville, du comté, de l'État et du gouvernement fédéral sur l'état de nos opérations", indique le courriel. "Nous avons reçu des directives contradictoires de différents niveaux de gouvernement."

Dans un e-mail publié mardi par Eletrek, le chef des ressources humaines de Tesla a fait valoir que Tesla n'avait pas besoin de fermer car la société comptait comme infrastructure critique nationale, telle que définie par le ministère de la Sécurité intérieure. La catégorie «comprend la fabrication automobile et les infrastructures énergétiques», selon Tesla. "Les gens ont besoin d'avoir accès aux transports et à l'énergie, et nous sommes essentiels pour leur fournir", a indiqué l'e-mail. Tesla croit évidemment que son interprétation de ces directives du DHS remplace les instructions des responsables du comté d'Alameda de fermer. Il reste à voir si les responsables du comté d'Alameda sont d'accord. MISE À JOUR: BuzzFeed News rapporte que Tesla passera d'environ 10 000 employés à 2 500, suite à une commande d'abri sur place annoncée lundi dans six comtés de la baie de San Francisco. On ne sait pas quand la réduction aura lieu, ni ce que l'entreprise fait pour empêcher ces travailleurs d'être infectés ou de propager le virus.

Source