le vaccin de Pfizer-BioNtech arrive dans plusieurs pays de l’Union européenne — Wikinews

46

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.

Une fiole du vaccin de Pfizer-BioNTech

27 décembre 2020. –
Plusieurs pays membres de l’Union européenne (UE) ont reçu, le samedi 26 décembre, leurs premières doses du vaccin contre la COVID-19 développé par le consortium pharmaceutique Pfizer/BioNTech. La réception du médicament fait suite à l’autorisation d’utilisation du vaccin émise le lundi 21 décembre par l’Agence européenne des médicaments. Rappelons que le vaccin de Pfizer-BioNtech est déjà utilisé depuis quelques temps dans les campagnes de vaccination en cours dans d’autres pays, notamment le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada.

La campagne de vaccination dans les 27 pays membres de l’UE devrait débuté le dimanche 27 décembre. La Hongrie a toutefois devancé la plupart des pays de l’UE en vaccinant quelques employés de son personnel soignant dès l’arrivée des premières doses sur son territoire. L’arrivée du vaccin a permi à certains membres des autorités sanitaires ou gouvernementales locales de se réjouir dans la perspectives du retour à une vie normale.

Selon des dernières données, plus de 25 millions d’Européens ont été infectés par le virus, près de 550 000 personnes en sont décédés et on y dénombre plus de 250 000 nouvelles contaminations chaque jour. Face à une situation sanitaire difficile, plusieurs pays européens ont imposé un nouveau confinement. Celui-ci s’appliquent désormais en l’Italie, en Irlande, en Autriche.

Au Royaume-Uni, ou la découverte d’un nouveau variant de la maladie a été découverte, des restrictions contraignantes sont imposées dans le sud de l’Angleterre, en Écosse et en Irlande du Nord. En relation avec cette découverte, une étude de la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM), estime que le « nouveau variant du coronavirus est 50 % à 74 % plus contagieux que ses prédécesseurs, faisant craindre plus d’hospitalisations et de morts en 2021 qu’en 2020 ». Les craintes que ce nouveau variant provoquent ont entrainées de nombreux pays à interrompre leurs liaisons aériennes, maritimes ou terrestres avec le Royaume-Uni.

Voir aussi

Thèmes

Source