Le pire mois de tous les temps. Novembre historique à la baisse des ventes en Europe

Le pire mois de tous les temps.  Novembre historique à la baisse des ventes en Europe

Le calvaire du marché automobile européen se poursuit, le nombre de véhicules neufs immatriculés ayant chuté, en novembre, de 17,5%, en raison, entre autres, de la crise des puces. Pourtant, il y a des marques qui peuvent célébrer…

Selon les données recueillies par l’Association des constructeurs automobiles de l’Union européenne (ACEA), les ventes de véhicules neufs en novembre sur les marchés de l’Union européenne (UE), de l’Association européenne de libre-échange (AELE) et du Royaume-Uni (Royaume-Uni) n’ont pas dépassé 864 119 unités. Chiffre qui, d’ailleurs, fait ce mois-ci le pire de tous les temps, du moins, depuis que l’ACEA a commencé à collecter ce type de données en 1993.

Selon l’ACEA, la base de ce résultat est, non seulement, la crise des semi-conducteurs qui affecte actuellement le marché automobile, ainsi que plusieurs autres problèmes dans la chaîne d’approvisionnement. Et cela a conduit les constructeurs automobiles à accumuler des véhicules inachevés impossibles à livrer aux clients.

Le pire mois de tous les temps Novembre historique a

Néanmoins, et dans ce panorama de crise généralisée, le Les résultats du groupe Hyundai-Kia en Europe, le premier à avoir augmenté ses ventes de 42 pour l’instant, sa sœur Kia, ont encore augmenté de 20 %..

A l’appui de ces réalisations, le fait que les marques sud-coréennes ont la production de semi-conducteurs à l’intérieur de leurs propres frontières, ce qui signifie qu’en ces temps difficiles, elles présentent un avantage sur leurs rivales.

Soit dit en passant, et juste à titre d’exemple, n’oubliez pas que le Le plus grand constructeur automobile européen, le groupe Volkswagen, a chuté de 31% en novembre, du fait d’une baisse générale des livraisons de véhicules neufs des marques Volkswagen (-38 %), Audi (-30 %), Skoda (-27 %) et Seat (-25 %). déjà le Porsche, était celui qui a le moins souffert, ayant limité ses baisses à moins de 1%, résultat également de la décision de privilégier les modèles de la marque qui garantissent des marges plus élevées.

Déjà chez Stellantis, deuxième groupe automobile dont le siège est dans l’Union européenne, les chutes ont atteint 21%, Jeep perdant 36%, Alfa Romeo 35%, Fiat 25% et Opel/Vauxhall également 25%. Ceci, alors que les français Peugeot et Citroën ont réussi à atténuer (un peu) leurs baisses, perdant respectivement 20 et 7%.

Quant au Groupe Renault, il a terminé le mois de novembre avec la principale marque du groupe – Renault – perdant 21 %, mais aussi avec les autres conquérants du marché : le Dacia a encore augmenté de 5,7%, tandis qu’Alpine a plus que doublé ses ventes, lors de la fabrication de 265 véhicules.

1639989909 515 Le pire mois de tous les temps Novembre historique a

Pour finir avec les autres marques, une chute forte et généralisée, avec la Ford perd 44%, Nissan 20% et Toyota 9,3%. Étant que, même les marques de luxe n’avaient pas le droit de se reposer, avec Jaguar perdant 37%, Land Rover 36%, Mercedes-Benz 25%, BMW 19,5% et Volvo et Lexus 16% de moins.

Fournitures améliorées

Malgré cette baisse (presque) généralisée des ventes de voitures neuves, la bonne nouvelle est que Le mois de novembre a également enregistré une amélioration des approvisionnements., par exemple, les semi-conducteurs, ce qui, selon Automotive News Europe, corrobore le point de vue des constructeurs automobiles, y compris Volkswagen, qui a prédit une augmentation des approvisionnements en semi-conducteurs, même au quatrième trimestre.

Le marche automobile francais se redresse mais reste en deca

En effet, et selon les chiffres de l’ACEA, le les inscriptions ont augmenté de 0,8% à 10,8 millions au cours des 11 premiers mois, contre 10,74 millions enregistrés sur la même période en 2020.