Le cyclone Bulbul tue 13 personnes en Inde et au Bangladesh

6

Les passagers bangladais utilisent un parapluie lorsqu'ils traversent la rivière Buriganga en bateau lors d'une journée pluvieuse à Dhaka, au Bangladesh

Copyright de l'image
EPA

Légende

Les tempêtes ont dévasté des régions du Bangladesh

Le cyclone Bulbul a ravagé les zones côtières du Bangladesh et de l'Inde, faisant au moins 13 morts, tandis que plus de deux millions d'autres ont été forcés de passer la nuit dans des abris anti-tempête.

La tempête a provoqué des vents pouvant atteindre 120 km / h (75 mi / h), blessant des dizaines de personnes et détruisant des milliers de maisons.

Cinq des six personnes qui ont perdu la vie au Bangladesh ont été touchées par une chute d'arbres.

Les responsables affirment que d’autres pertes ont été évitées car les personnes ont été évacuées à temps.

Les autorités disent que la tempête est en train de s'affaiblir.

Quels dommages le cyclone Bulbul a-t-il causés?

Sept personnes ont été tuées dans l'État indien du Bengale occidental, a déclaré aux journalistes le ministre de la Gestion des catastrophes de cet État.

Copyright de l'image
AFP

Légende

Le Bengale occidental est l'une des régions les plus touchées en Inde

Parmi les cinq victimes touchées par des arbres au Bangladesh, une femme de 52 ans est décédée lorsqu'un arbre est tombé sur sa maison.

Un pêcheur de 60 ans a également perdu la vie après avoir ignoré les avertissements d'évacuation.

L'inquiétude grandit après le refus de deux bateaux de pêche transportant plus de 30 hommes de rentrer, a déclaré un responsable du district de Bhola au Bangladesh.

Quelque 1 200 touristes, pour la plupart des Bangladais, ont été bloqués sur l'île St Martin, dans le district de Cox's Bazar, a déclaré un responsable à l'agence de presse Reuters.

"Tous seront sauvés", a-t-il déclaré.

Les services dans de nombreux ports de mer et aéroports de la région ont également été suspendus, notamment l'aéroport de Kolkata.

Les deux plus grands ports du Bangladesh, Mongla et Chittagong, ont été fermés et les vols à destination de l'aéroport de Chittagong ont été arrêtés.

La côte basse du Bangladesh est souvent frappée par des cyclones meurtriers, mais le pays a réussi à réduire le nombre de victimes au cours des dernières années.

La lecture multimédia n'est pas prise en charge sur votre appareil

Légende du médiaLes habitants de Khulna, au Bangladesh, cherchent un abri contre la tempête