[Faits Divers] Disparition du touriste écossais: le requin mangeur fascine les médias britanniques

32

La plupart des principaux médias britanniques relaient depuis hier la découverte lamentable faite mercredi par des scientifiques réunionnais, qui avaient le flair d'autopsier ce requin tigre plutôt qu'un autre.

L’enquête sur la "recherche de la cause de la mort", dont la main a été retrouvée hier avant-hier dans l’estomac d’un requin, se poursuit. Il appartient en particulier à la police de vérifier avec un maximum de certitude qu’il s’agit bien d’un membre de la quarantaine disparu depuis samedi dernier alors qu’il sortait pour faire de la plongée en apnée dans le lagon de l’Hermitage. (notre édition hier).

Si les causes du décès sont très difficiles à établir, les circonstances étant favorables au malaise ou à la noyade suivi d'une morsure de requin à l'extérieur du lagon, il est essentiel que la famille dispose d'une certaine identification. permettre à l'action civile, et en particulier aux questions relatives à l'homologation, de commencer par la délivrance d'un certificat de décès.

Dans le cas contraire, le tribunal compétent devrait prononcer un jugement déclaratoire de mort, comme dans les cas de disparition totale d'un corps. Il semble en tout état de cause que les proches du vacancier écossais doivent être satisfaits de l'identification de l'alliance trouvée au doigt de sa main coupée, reconnue avec certitude par son épouse et son père.

COLLECTION D'ADN INCERTAIN

En effet, alors que le membre coupé a été examiné hier à l'institut médico-légal de l'Hôpital universitaire de Saint-Denis, il semble que tout échantillon d'ADN ait été rendu impossible en raison de son état. "Un séjour prolongé dans l'eau ainsi que dans le tube digestif est susceptible de modifier l'ADN", déclare une source judiciaire contactée par Le journal de l'île.

L’affaire est en tout cas suivie de près par le Foreign Office, comme l’ont rapporté les nombreux médias britanniques qui ont saisi l’affaire hier matin. The Guardian, The Scottish Sun ou encore la BBC ont également consacré des sujets à cette découverte étonnante qui place la Réunion sur "l'autoroute des requins, entre l'Afrique du Sud et l'Australie"tel que rapporté par l'un des sites Web qui relayent l'information, avec une grande infographie et des photos spectaculaires de requins.

UNE AUTOPSIE

Reste que cette découverte macabre est une incroyable combinaison de circonstances. Il fallait d’abord que les pêcheurs du programme de pêche préventive dépêchés dans le cadre du plan général de réduction du risque des requins "retombent" sur le requin qui mord le vacancier, et ce quelques jours après sa disparition.

De plus, c’est une autre tournure du destin qui a fait de ce requin précisément autopsié ce jour-là. En effet, selon nos informations, il n’est pas systématique que des scientifiques chargés d’examiner les requins capturés leur ouvrent le ventre. Sur les cinq spécimens pêchés lundi et mardi, un seul a été soumis à une telle autopsie. Celui qui contenait la main du touriste écossais …

Réuni à plusieurs reprises, le Shark Security Center refuse toute communication sur ce cas, y compris sur les aspects purement techniques des examens effectués sur les animaux capturés.

Sébastien Gignoux