30 ans de la chute du mur: quand Raymond Depardon a photographié Berlin – Arts et scènes

28

À l'occasion du 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin, nous republions les photos prises et commentées par Raymond Depardon en 2009. Où le photographe raconte son histoire avec le mur, de sa construction en 1962 à sa destruction en 1989.

Le cartable de toutes ses photos Berlin, de 1962 à 2004, est ouvert sur la table. Les cigales craquent doucement, la Méditerranée est bleue et le ciel azur, tandis que Raymond Depardon raconte cet étrange lien qui la jette au nord, en Allemagne, dans cette ville sérieuse, tendue entre un passé en morceaux et un "Modernité impressionnante". La parole du photographe se promène dans Berlin, voyage dans l’histoire, dans le temps et dans l’espace. Nous sommes ici en Afrique ou avec les paysans de la Haute-Loire, entre les murs d'un hôpital psychiatrique ou ceux d'une cour de ferme où un très petit garçon a commencé à marcher une journée de bombardement. Il pense à la résistance et L'archipel du Goulag, au cadrage parfait de l'expressionnisme allemand, aux lofts de Soho à New York inspirés par les architectures non encadrées de Berlin, aux draperies de cavaliers éthiopiens … Raymond Depardon tire les ficelles de sa vie et s'enroule, quitte ou retourne Berlin. "Berlin est, pour moi, comme Venise et Addis-Abeba: des villes que vous devez bien connaître, des villes qui me manquent et dans lesquelles je dois retourner."

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

  • Tout le contenu souscrit: articles, revues, newsletters et le magazine en version numérique
  • Accès à plus de 300 films VOD par an sélectionnés par les éditeurs
  • Avantages et réductions sur les événements culturels choisis par Télérama