International – Réorganisation du système roumain de transfusion sanguine – Appel d’offres

27

Réorganisation du système roumain de transfusion sanguine – Appel d’offres : Consultants pour prestation de services de coordination locale

Date limite de soumission des offres : 21 janvier 2021, minuit (CET)

L’EDQM/Conseil de l’Europe mettra en oeuvre un projet de réorganisation du système roumain de transfusion sanguine, qui vise à aider la Roumanie à mettre en place un système de transfusion sanguine adapté et efficace, conforme aux normes de l’Union européenne (UE) et de l’EDQM. L’EDQM est donc à la recherche de professionnels expérimentés pour fournir des services de conseil dans le but de soutenir la réorganisation du système de transfusion Roumain en coordonnant le projet localement sur le terrain.

Ce projet est financé par l’UE dans le cadre du Programme d’appui à la réforme structurelle (PARS), coordonné par la direction générale pour l’appui aux réformes structurelles de la Commission européenne (DG-REFORM).

Pour en savoir plus, consultez l’acte d’engagement, le dossier de consultation/la description des services attendus et les annexes (en anglais uniquement).

Toutes les offres sont à envoyer à l’adresse AO-Tenders@edqm.eu uniquement, en indiquant la référence :

“CALL FOR THE PROVISION OF LOCAL CO-ORDINATION SERVICES (ROMANIAN BLOOD SYSTEM) – EDQM-CR-2020”.

Les offres envoyées à une autre adresse électronique seront exclues de la procédure.

Toutes les questions concernant précisément cette procédure d’appel d’offres doivent être envoyées à l’adresse purchasing@edqm.eu exclusivement, en anglais ou en français, au plus tard dix (10) jours avant la date limite de réception des offres.
twitter
facebook
googleplus
pinterest
linkedin
email
twitter
facebook googleplus

La Commission européenne de Pharmacopée

La Commission européenne de Pharmacopée est l’organe de décision de la Pharmacopée Européenne (Ph. Eur.). Elle est responsable de l’élaboration et du maintien à jour du contenu de la Ph. Eur. Elle adopte tous les textes destinés à être publiés dans la Ph. Eur. et prend des décisions d’ordre technique par consensus.

La Commission européenne de Pharmacopée :

évalue les propositions d’introduction, de révision ou de suppression de monographies et de chapitres généraux,
affecte les points retenus du programme de travail à un groupe d’experts/groupe de travail,
effectue un examen annuel des avancées globales dans le programme de travail, y compris les travaux de révision,
approuve les mandats des groupes d’experts / groupes de travail, définit des critères à appliquer lors de la sélection des experts et des spécialistes ad hoc et nomme ces mêmes experts ou spécialistes.

Composition de la Commission européenne de Pharmacopée

La Commission est composée des délégations représentant les signataires de la Convention relative à l’élaboration d’une pharmacopée européenne, soit 39 États membres et l’Union européenne (UE).

Chaque partie contractante nomme jusqu’à trois membres de sa délégation, en se basant sur leur expérience et leurs compétences dans les domaines traités par la Commission. Chaque partie contractante peut également nommer jusqu’à trois suppléants disposant de qualifications semblables.

Observateurs

Les observateurs peuvent prendre part aux travaux scientifiques de la Commission européenne de Pharmacopée et bénéficier de l’expérience européenne dans ce domaine.

Conformément au Règlement intérieur, la Commission peut également, à l’unanimité des voix exprimées par les délégations, admettre la présence d’observateurs techniquement qualifiés, tels que :

des observateurs d’États membres du Conseil de l’Europe qui ne sont pas Parties à la Convention,
des observateurs d’États non membres du Conseil de l’Europe,
des observateurs d’organisations internationales gouvernementales,
des observateurs d’organisations internationales non gouvernementales.

Sessions de la Commission

La Commission européenne de Pharmacopée se réunit à huis clos trois fois par an (généralement en mars, juin et novembre) à Strasbourg, dans les locaux de l’EDQM. Les délégations des parties contractantes assistent à ces sessions. Les observateurs auprès de la Commission européenne de Pharmacopée (voir ci-dessus) peuvent également y assister.