International – La Turquie est à la tête de la force à haut niveau de préparation de l’OTAN depuis le 1er janvier 2021 – OTAN

27


La Turquie est à la tête de la force à haut niveau de préparation de l’OTAN depuis le 1er janvier 2021

Depuis le er janvier 2021, l’armée de terre turque a pris la tête de la force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation (VJTF) de l’OTAN ; des milliers de ses soldats sont ainsi placés en état d’alerte, prêts à se déployer en quelques jours.

La Turquie succède à la Pologne, qui a fourni l’essentiel de la force en 2020. La VJTF, dont l’élément central sera la 66e brigade turque d’infanterie mécanisée (environ 4 200 hommes), comptera au total quelque 6 400 soldats. L’Albanie, la Hongrie, l’Italie, la Lettonie, le Monténégro, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis fourniront également des unités à la force, qui fait partie de la Force de réaction de l’OTAN. La Turquie a considérablement investi dans cette unité – l’une des plus mobiles de l’OTAN -, en particulier dans la planification des besoins logistiques et en munitions. Les derniers modèles en date des véhicules armés, des missiles antichar et des obusiers turcs ont été affectés à la force.

Au sommet du pays de Galles, en 2014, les chefs d’État et de gouvernement des pays de l’OTAN ont décidé de mettre sur pied la VJTF en réaction à l’évolution de l’environnement de sécurité, et notamment à la déstabilisation de l’Ukraine par la Russie et aux troubles observés au Moyen-Orient. Les pays membres de l’OTAN prennent la tête de la VJTF à tour de rôle. La Pologne a dirigé la VJTF en 2020, après l’Allemagne en 2019, et l’Italie en 2018.
Dossiers