International – La Médiatrice donne le coup d’envoi du « Prix d’excellence de la bonne administration 2021

26


La Médiatrice donne le coup d’envoi du « Prix d’excellence de la bonne administration 2021


La Médiatrice européenne, Emily O’Reilly, lance un appel à candidatures pour le troisième « Prix d’excellence de la bonne administration » biennal au sein des institutions de l’UE.

Les candidatures pour le prix – à déposer avant fin janvier 2021 – peuvent être présentées par des membres du personnel de l’UE ou par des entreprises, des associations ou des groupes de la société civile. Le projet proposé doit avoir un impact visible et positif sur la vie des citoyens de l’UE.

« Les effets dévastateurs de la pandémie de la COVID-19 nous rappellent la valeur d’une administration publique compétente, transparente et responsable », a déclaré Mme O’Reilly.

« Il me tarde de recevoir à nouveau de nombreuses excellentes candidatures pour ce prix. Il est plus important que jamais de reconnaître l’existence d’une bonne administration », a ajouté Mme O’Reilly.

Le prix de la bonne administration 2019 a rassemblé 54 candidatures réparties en six catégories. Le prix principal a été décerné à la Commission européenne pour son initiative à réduire la pollution par les plastiques et à attirer l’attention sur le problème.

Le concours est ouvert au personnel de toutes les institutions, des agences et des organismes de l’UE. Les individus, les équipes ou les unités peuvent être présentés en tant que candidats, ou peuvent se présenter eux-mêmes, avec des exemples concrets de bonne administration.

Les candidatures peuvent être déposées du 12 novembre 2020 jusqu’au 31 janvier 2021. L’objet de la candidature doit porter sur la période comprise entre janvier 2019 et décembre 2020. Les candidatures seront jugées sur leur degré d’exemplarité de bonne administration. Les catégories de récompenses comprennent l’excellence dans l’administration ouverte, l’excellence dans les communications et l’excellence dans la gestion de crise.

Un comité consultatif effectuera une présélection des meilleures candidatures et la Médiatrice européenne sélectionnera les lauréats. La cérémonie de remise des prix aura lieu en juin 2021.

Les règles de procédure du concours et le formulaire de dépôt de candidature sont disponibles sur notre site web.

Biographie de la médiatrice Emily O’Reilly

Emily O’Reilly a été élue pour la première fois Médiatrice européenne en juillet 2013. À la suite des élections au Parlement européen, elle a été réélue pour un mandat de cinq ans en décembre 2014 puis de nouveau en décembre 2019. En tant que Médiatrice européenne, elle enquête sur des cas de mauvaise administration au sein des institutions et des organes de l’Union européenne. Elle a reçu le prix Schwarzkopf Europe en 2017 et le prix 2018 «Vision pour l’Europe» du sommet européen de Prague, en reconnaissance de son travail.

De 2003 à 2013, Mme O’Reilly a été la première femme à exercer les fonctions de médiatrice et de commissaire à l’information en Irlande. En outre, elle a été nommée commissaire à l’information environnementale en 2007.

Alors qu’elle était médiatrice en Irlande, l’Université nationale de ce pays lui a remis un doctorat en droit à titre honorifique pour le travail de promotion des droits de l’homme qu’elle a accompli tout au long de sa carrière. En 2014, le «University College Dublin» lui a également décerné un doctorat en droit à titre honorifique pour ses dix années passées à exercer les fonctions de médiatrice d’Irlande.

La carrière de Mme O’Reilly, ancienne journaliste, auteure et rédactrice politique, lui a valu une reconnaissance significative à l’échelon national et international, dont une bourse de l’Université de Harvard en 1988 et de multiples prix nationaux. Elle a écrit trois livres acclamés par la critique sur la politique et les médias irlandais et est actuellement membre du conseil consultatif international de la Fondation Nieman pour le journalisme de l’Université de Harvard.

Au cours de sa carrière de journaliste, elle a remporté deux prix: celui de «femme journaliste de l’année» en 1986 et celui de «journaliste de l’année» en 1994.

Mme O’Reilly est mariée et a cinq enfants.