International – La CEB et l’UE s’accordent sur des investissements clés en matière de soins médicaux pour les réfugiés en Turquie

30


La CEB et l’UE s’accordent sur des investissements clés en matière de soins médicaux pour les réfugiés en Turquie


PARIS/ANKARA – La Banque de Développement du Conseil de l’Europe (CEB) et la Délégation de l’Union européenne à Ankara ont conclu un accord sur un projet d’investissement de 90 millions d’euros pour financer des infrastructures et des services médicaux pour les réfugiés dans toute la Turquie.

Le programme, intitulé “Renforcement des infrastructures de soins médicaux pour tous” (SHIFA*), prévoit la construction et la rénovation de 117 centres médicaux pour migrants, la rénovation de 110 unités de kinésithérapie et de rééducation dans les hôpitaux publics et l’achat de fournitures et d’équipements médicaux.

SHIFA sera financé par l’Union européenne (UE) dans le cadre de sa Facilité pour les réfugiés en Turquie. Le projet vise à faciliter l’accès à des services médicaux de qualité pour les réfugiés et les personnes éligibles à une protection complémentaire en Turquie. SHIFA débutera en mars 2021 pour une durée de quatre ans. La CEB gèrera le projet tandis que le Ministère turc de la santé mettra en oeuvre les composantes infrastructure et approvisionnement.

Tomas Bocek, Vice-Gouverneur de la CEB pour les Pays du Groupe Cible, a déclaré : “Nous sommes heureux de pouvoir aider la Turquie, membre fondateur de la CEB, à relever les défis en matière de soins médicaux posés par l’afflux sans précédent de personnes cherchant à fuir la violence qui sévit dans leurs pays. L’Union européenne est de loin notre principal donateur et cet accord représente de notre part un engagement fort pour accroître notre coopération et notre action en faveur des plus vulnérables”.

Facilité de l’UE pour les réfugiés en Turquie
La Facilité de l’UE pour les réfugiés en Turquie, qui gère un total de euros 6 milliards, constitue un mécanisme de coordination commun, conçu pour garantir que les besoins des réfugiés et des communautés d’accueil en Turquie sont pris en compte de manière globale et coordonnée. Le mécanisme se concentre sur l’aide humanitaire, l’éducation, la santé, les infrastructures municipales et le soutien socio-économique. De plus amples informations sur la Facilité sont disponibles ici.

La CEB et l’Union européenne
L’Union européenne (UE) est le donateur le plus important de la CEB, avec plus de 520 millions d’euros de contributions aux fonds fiduciaires de la Banque à ce jour. Dans le cadre de la Facilité pour les réfugiés en Turquie, outre la SHIFA, l’UE a contribué à hauteur de 50 millions d’euros à la construction d’un hôpital public à Kilis, en Turquie.

La CEB et la Turquie
La Turquie est l’un des huit pays membres du Conseil de l’Europe fondateurs de la CEB en avril 1956. Au cours des dix dernières années, la CEB a approuvé plus de 1,7 milliard d’euros de financement pour soutenir des investissements dans les TPE-PME, les transports publics durables, la prévention des catastrophes naturelles et des mesures d’intervention liées à la crise du COVID-19. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Fondée en 1956, la CEB (Banque de Développement du Conseil de l’Europe) compte 42 États membres, dont 22 pays d’Europe centrale, orientale et du Sud-Est formant les pays cibles de la Banque. En tant qu’instrument majeur de la politique de solidarité en Europe, la Banque finance des projets sociaux en mettant à leur disposition des ressources levées dans des conditions reflétant la qualité de sa notation (Aa1 auprès de Moody’s, perspective stable, AAA auprès de Standard & Poor’s, perspective stable, AA+ auprès de Fitch Ratings, perspective stable et AAA* auprès de Scope Ratings, perspective stable). Elle accorde des prêts à ses États membres, à des établissements financiers et à des autorités locales pour le financement de projets dans le secteur social, conformément à son Statut.
*non-sollicité