Lyon. Les petites sœurs siamoises sont malades, l’opération de séparation reportée

36

Bissie et Eyenga, les deux sœurs siamoises nées au Cameroun, devaient être opérées ce jeudi 7 novembre à l’hôpital Femme-Mère-Enfant des Hospices civils de Lyon. L’opération a dû être repoussée car les fillettes ont contracté une bronchiolite. Elle sera reprogrammée mercredi 13 novembre si leur état de santé le permet.

Entrée de l’hôpital Femme-mère-enfant des Hospices civils de Lyon. | CAPTURE D’ÉCRAN / GOOGLE STREET VIEW.


  • Entrée de l'hôpital Femme-mère-enfant des Hospices civils de Lyon.
    Entrée de l’hôpital Femme-mère-enfant des Hospices civils de Lyon. | CAPTURE D’ÉCRAN / GOOGLE STREET VIEW.

L’opération de Bissie et Eyenga, les deux sœurs siamoises âgées d’un an reliées par l’abdomen, qui devait avoir lieu jeudi 7 novembre à Lyon a été reportée. Elle n’aura pas lieu avant une semaine, ont indiqué les Hospices civils de Lyon (HCL). Les fillettes ont contracté une maladie qui complique la chirurgie prévue, rapporte 20 Minutes.

« Il s’agit d’une bronchiolite, explique Paul Nahon, journaliste et auteur de la mobilisation autour du cas des jumelles. L’une des deux fillettes est plus faible que l’autre. » La décision a été prise de manière collégiale par les médecins, « d’autant plus que les examens ont permis de diagnostiquer à l’une d’elle une malformation du cœur » qui devra être rapidement opéré, ajoute le Pr Pierre-Yves Mur, qui coordonne leur prise en charge.

L’opération durera une quinzaine d’heures

C’est ce médecin qui, alors qu’il était en mission à Yaoundé (Cameroun), pays d’origine des fillettes, a entendu parler de leur cas. Leur mère, âgée de 18 ans, a été rejetée par le père et par une partie de la famille. Bissie et Eyenga ont grandi à l’hôpital gynéco-obstétrique pédiatrique de Yaoundé jusqu’à leur arrivée en France vendredi 1er novembre.

L’opération « très technique et délicate » est désormais prévue pour le mercredi 13 novembre, mais seulement « si l’état de santé des fillettes le permet ». Elle devrait durer une quinzaine d’heures et mobiliser deux équipes chirurgicales. Les médecins et spécialistes procéderont à la séparation des bébés et la reconstruction.

Partager cet article

Lyon. Les petites sœurs siamoises sont malades, l’opération de séparation reportéeOuest-France.fr