L'église de Tonnay-Charente a profané: "un affront à l'ensemble de la communauté chrétienne" selon l'évêque

215
L'église Saint-Etienne de Tonnay-Charente a été profanée ce samedi soir. Selon l'Évêché de La Rochelle, la croix du Christ a été renversée, le tabernacle a été fracturé, les hôtes étaient éparpillés sur le sol, la lunula contenant un hôte pour l'adoration avait été volée.

À l'intérieur de l'église, la croix de Christ a été renversée. / © Olivier Riou, FTV
À l'intérieur de l'église, la croix de Christ a été renversée. / © Olivier Riou, FTV

Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et de Saintes, dénonce avec la plus grande vigueur la violence de cette agression, "expression de haine contre le Christ et son église, manifestation de violence, de lâcheté et de stupidité".

Cette profanation abjecte est une blessure douloureuse et une humiliation pour tous les catholiques du diocèse,
Monseigneur Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes.

Les traces de la profanation à l'intérieur de l'église. / © FTV
Les traces de la profanation à l'intérieur de l'église. / © FTV

L'évêque de La Rochelle a souligné que ce n'était pas la première fois qu'une profanation avait lieu en Charente-Maritime.
"Nous en sommes témoins depuis quelques années, nos églises sont belles, elles sont ouvertes aux chrétiens", a déclaré Mgr Georges Colomb.

Les paroissiens sont choqués, pour toute la communauté chrétienne, c'est un affront, c'est pire qu'un vol, car il y a une attaque sur le Saint Sacrement, c'est la présence du Seigneur,
Monseigneur Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes.

Une messe de réparation sera célébrée le jeudi 14 novembre à 18 heures dans l'église de Tonnay-Charente.
Le maire de la commune a également annoncé qu’il porterait plainte car "des objets enregistrés sous
Drac (Direction régionale des affaires culturelles), y compris une porte du retable, ont été endommagés. Il sera nécessaire
Eric Authiat a également publié des images de vandalisme sur sa page Facebook.