Lacrimation et charges policières dès le début de la manifestation de "gilets jaunes" ce samedi à Montpellier

13
Le rassemblement national des "gilets jaunes" ce samedi à Montpellier (Hérault), dans le cadre "acte 52" du mouvement, est très tendue depuis son début, à 14 heures.

La police a commencé par des manifestants "nasser" qui se dirigeaient vers la préfecture, près de la place de la Comédie. Ensuite, la police et rapidement utilisé des gaz lacrymogènes, à partir de 14h05, et accusés, sans raison apparente, ont trouvé un journaliste de France 3 Occitanie.

Selon un observateur de la Ligue des droits de l'homme (LDH), il y avait déjà à 14h20, six blessés dans les rangs des manifestants.

Des canons à eau de la police ont été déployés rue Maguelone à 14 h 30. / © S. B. / FTV
Des canons à eau de la police ont été déployés rue Maguelone à 14 h 30. / © S. B. / FTV

À 14 h 30, les manifestants sont bloqués rue de Maguelone, où des véhicules de police équipés de canons à eau prennent position. Ils étaient 800 à 1000 au départ, à 14 heures, mais depuis, beaucoup ont quitté le rassemblement.

Plusieurs manifestants ont été arrêtés. À 14h45, quatre personnes sont déjà en détention pour "violence" et "rébellion", selon une source policière.

À 15 heures, une procession de manifestants se formait au niveau de la préfecture de l'Hérault.

Plus d'informations à venir.