la plainte de sa famille classée

36

C’était le samedi 12 janvier, en marge d’une manifestation de gilets jaunes à Strasbourg. Un tir de LBD, un lanceur de balles de défense, a fracassé la mâchoire de Lilian, un lycéen strasbourgeois de 15 ans. 

L’adolescent se trouvait par hasard à proximité du cortège des gilets jaunes, quai St Jean, pas loin du centre commercial des Halles. Lilian faisait du shopping avec des amis en cette période de soldes, il venait de s’acheter des vêtements. Il n’avait rien à voir avec le défilé, qui se déroulait sous haute tension.

Les enquêteurs n’ont pas réussi à identifier l’auteur du tir

La famille de Lilian a porté plainte contre X pour blessures involontaires dès le lundi 14 janvier. Sa plainte vient d’être classée. 

L’IGPN, la police des polices, a mené l’enquête. Elle a remis ses conclusions au juge d’instruction début septembre. 

La maman de Lilian, Flaure Diesse, ne connaît pas encore les conclusions de l’enquête pénale. Elle sait seulement que l’auteur du tir n’a pas pu être identifié

Une décision qu’elle ne comprend pas : ” je suis vraiment révoltée. Après ce qu’il s’est passé, ce que mon fils a vécu, qu’on m’annonce qu’on ne sait pas qui a tiré sur mon fils, là, je suis en colère ! ce que je trouve bizarre, c’est que, quand c’est du côté des gilets jaunes, cagoulés, on arrive à identifier l’auteur, mais quand c’est la police, on n’y arrive pas ! Avec toutes les caméras (de surveillance) qu’il y a !

Lilian a quitté l’Alsace

Flaure Diesse ne compte pas en rester là. Elle va étudier avec son avocat les moyens à sa disposition pour demander réparation.

Lilian a dû porter des broches pendant des semaines. Il garde toujours une cicatrice au visage. Un nerf a été atteint et il a perdu de la sensibilité à la lèvre.

Le jeune homme a quitté Strasbourg. Il poursuit ses études dans un internat breton.