Affaire Epstein: le bureau du procureur de Paris fait appel à des témoins internationaux

9

Casser l'omerta une fois pour toutes. Devant trop d'ombres dans l'enquête autour de l'affaire Epstein, la justice française prend des mesures. Selon les informations de Parisien, Le sol de Paris est sur le point de lancer un nouvel appel à témoins international. L’objectif est de rassembler le plus d’informations possibles sur le milliardaire décédé cet été dans sa cellule après avoir été arrêté et inculpé en juillet pour avoir organisé entre 2002 et 2005 un réseau de jeunes filles avec lesquelles il aurait eu des relations sexuelles forcées. aussi de ceux qui l'entourent.

Lire aussi Case Epstein – Ghislaine Maxwell, la femme aux secrets

La justice espère pouvoir contacter toutes les victimes ou tous les témoins des actes de Jeffrey Epstein ou de son entourage via un numéro de téléphone et une boîte électronique. Ils peuvent ainsi être entendus par l'Office central pour la répression de la violence à l'égard des personnes (OCRVP), chargé de l'enquête. "Les faits sont souvent tellement anciens que l'on se heurte à la prescription ou au manque de précision des témoins et des victimes", explique le Parisien, source proche de l'enquête qui garde l'espoir de "libérer le mot" au sein de ce "très proche milieu de modélisation ".

Libérez les mots de ceux qui ont enterré des souvenirs douloureux

Après la mort de M. Epstein, les enquêteurs se concentrent maintenant sur le cas de Jean-Luc Brunel, ancien partenaire de l'agence Karin Models, soupçonné de chercher de jeunes femmes pour le financier américain et de s'être fait maltraiter Girls. Une plainte a été déposée contre lui en octobre pour des actes de harcèlement sexuel qui, pour la première fois, ne sont pas prescrits. L'agent du modèle a fermement démenti les accusations portées à son encontre dans un communiqué publié début octobre par son avocat, Corinne Dreyfus-Schmidt. M. Brunel, qui a été vu pour la dernière fois cet été, "n'est pas en fuite, il est à la disposition de la justice", a déclaré l'avocat.

"Nous devons rompre l'omerta qui règne dans le monde du mannequin et libérer les paroles de femmes qui cherchent depuis des années à oublier des souvenirs douloureux", a déclaré une autre source proche de l'enquête sur le Parisien. En septembre dernier, l’OCRVP a lancé un premier appel à témoins mais n’a pas donné de résultat satisfaisant, car probablement trop limité, concentré sur le France. Alors que l'enquête peine à avancer, le ministère public espère déclencher le mouvement dont il a besoin parmi ceux qui ont écouté le milliardaire pendant toutes ces années.

Si vous avez été victime ou témoin, les enquêteurs vous demandent de contacter le 06 83 67 43 57