Formule éprouvée. Découvrez ce que les marques chinoises préparent pour l’Europe

Formule éprouvée.  Découvrez ce que les marques chinoises préparent pour l'Europe

Bien que faisant partie d’une vaste offensive à laquelle participent de nombreuses autres marques et constructeurs automobiles chinois, des constructeurs comme Aiways ou Great Wall promettent de s’affirmer en Europe, grâce à une formule éprouvée à succès. On vous dévoile lequel.

Participant à une offensive qui annonce des nouveautés pratiquement tous les jours, Aiways, présent en Europe depuis plus d’un an, est l’un des constructeurs au plus fort potentiel de marché.

La marque chinoise commercialise déjà son SUV U5 purement électrique (à partir de 49 000 €), dont nous avons publié l’essai dans les pages du magazine TURBO nº 486 (mars 2022) et dont la qualité nous a surpris, du côté positif.

Voies U5
Voies U5

Fondée en 2017, Aiways est actuellement en vente dans neuf pays européens.

En attendant, après le U5, le U6 arrivera, avec un profil plus coupé, mais avec des arguments électriques identiques, dans le cadre de la stratégie de la marque de lancer un nouveau modèle par an jusqu’à sa gamme complète.

Cette start-up chinoise, dont le siège est à Shanghai et le siège à Munich, est une société privée et bénéficie du soutien financier de CATL, l’un des plus grands fabricants chinois de batteries automobiles au monde.

Importée au France par Astara, qui apporte également Mitsubishi, Kia et Isuzu dans notre pays, elle ne manque pas de potentiel de marché.

VUS de la Grande Muraille

Avec six marques sous son égide, le groupe privé Great Wall mise aussi beaucoup sur les SUV.

Serpent Baja de la Grande Muraille
Serpent Baja de la Grande Muraille

Il comprend des emblèmes tels que Haval, le plus grand fabricant de SUV de Chine, Wey, Tank et ORA. Ce dernier est déjà vendu en Europe, spécialisé dans les petites voitures de style revivaliste.

Sur le marché intérieur, le groupe Great Wall a vendu 1,28 million d’unités en 2021.

BYD n’est pas loin derrière

Quant au nouveau leader mondial du marché des voitures électriques, BYD, selon ‘Car News China’, le SUV BYD Song a été le modèle le plus vendu en juin, avec 32 077 unités. Viennent ensuite le BYD Qin, avec 26 623 unités, et le BYD Han, avec 25 439 unités.

BYD Chanson
BYD Chanson

Enfin, le BYD Yuan a vendu 19371 unités, les unités BYD Dolphin 10376 et les unités BYD Tang 8134.

De tous ces modèles, seul le SUV Tang est déjà en vente en Europe, même si tout porte à croire que ce flux augmentera bientôt… avec plus de SUV, naturellement.

Bref…

Au vu du scénario que nous avons décrit ces derniers jours, il est donc certain que les constructeurs chinois ne manquent pas d’envie d’expansion et de produit.

L'offensive chinoise a déjà commencé... et promet de ne pas s'arrêter là !
L’offensive chinoise a déjà commencé… et promet de ne pas s’arrêter là !

La réputation pourrait bien être le dernier obstacle, bien que, si l’on en croit les chiffres, ce problème aussi soit résolu relativement rapidement.