Faits divers: Ils se battent pour un billet de 10 000 FCFA – Actualités camerounaises

5

La scène se passe dans la ville de Douala. En direction du district 1 de Ndogpassi. À l’origine, un billet de 10 000 francs CFA ramassé par un passant.

C'est un matin ordinaire dans la ville de Douala mardi. Les habitants de la capitale économique vont régulièrement à leurs activités. Du côté de Ndogpassi 1, un quartier situé à l'entrée nord de la ville, les motos taximen s'animent sous leurs cornes et leur agitation la journée est déjà bien avancée.

C’est le reste de la journée, comme les autres, qu’un piéton croise sur son chemin un ticket de 10 000 FCFA laissé par terre, non loin de Carrefour Chefferie. C'est probablement une note d'argent qui est tombée de la poche ou du portefeuille d'un commerçant ou d'une femme au foyer qui est venue faire ses courses dans la région. Et comme c'est généralement le cas chez nous lorsque nous rencontrons une telle manne, nous devons utiliser la ruse pour ramasser les sous de manière très discrète. L’histoire ne doit pas éveiller les soupçons et attirer l’attention de la population environnante. Il faut éviter au maximum les convoitises.

Malheureusement pour le jeune homme qui se penche pour récupérer son ticket, deux motos taximen vont le voir se rendre. Naturellement, ils le mettront au défi de demander leur part: "l'œil droit". Ceci est un privilège accordé automatiquement à toute personne qui vous voit ramasser de l’argent ou qui entre en possession d’un montant non mérité.

Puis, à cause du droit de l’œil, les deux motocycles taximen demandent leur part du butin. Le jeune homme propose de leur donner à chaque 1500 fcfa. Une somme que les deux motos taximen jugeront non significative. Ils ne comprennent pas de quel droit la jeune personne qui vient de choisir accidentellement un ticket d’argent choisi pour partir avec 7 000 FCFA et leur donne au total 3 000 FCFA. De l'autre côté, le jeune homme ne sait pas pourquoi il devrait donner plus.

Il y aura une bagarre entre ces deux motards et le jeune homme. Les motos Taximen voudront se battre avec le jeune homme qu'ils considèrent comme radin. Dans le combat qui va suivre, le jeune homme sera violemment battu par ses agresseurs. Il ne sera sauvé qu'avec l'aide des passants et des spectateurs qui regardent la scène. Ils vont tirer le garçon des mains de ces conducteurs de moto. Il sera transporté à l'hôpital de district de Logbaba où il sera admis pour des soins intensifs. Drôle d'affaire!

Lire aussi: Un taximan échappe à la mort à Tongolo (Yaoundé)

Stéphane NZESSEU