Fabriqué à l’image d’EQS. Mercedes présente la nouvelle EQE électrique

Fabriqué à l'image d'EQS.  Mercedes présente la nouvelle EQE électrique

Comme prévu, Mercedes-Benz a « inauguré » sa présence au Salon international de l’automobile de Munich, en Allemagne, avec le dévoilement de la nouvelle EQE, une variante 100 % électrique de la Classe E et deuxième berline – après l’EQS – dans l’EQ sous-marque électrique. Proposition d’annoncer 292 ch de puissance, une autonomie supérieure à 650 km, et dont la production devrait démarrer mi-2022.

Modèle qui fait grandir la sous-marque électrique EQ, après le lancement des SUV EQC et EQA, ainsi que de la berline haut de gamme EQS, la Mercedes EQE apparaît, en quelque sorte, comme une version plus compacte de la dernier. Annonçant, d’emblée, des dimensions un peu plus contenues, avec une longueur de 4,93 mètres, contre les 5,26 m de l’EQS, ainsi qu’un empattement de 3,12 mètres, contre les 3,21 mètres du grand frère.

Quant au design, il y a aussi quelques changements, bien qu’il nécessite plus d’attention dans sa découverte. À commencer par la calandre avant plus grande et plus longue pour le pare-chocs, la version AMG Line affichant même des détails lumineux sur l’étoile à trois branches.

Ligne d'art électrique Mercedes-Benz EQE 350
La Mercedes-Benz EQE 350, ici en version Electric Art Line, devrait arriver en 2022

Tout aussi différents, les phares, plus connus et avec des détails LED exclusifs, et auxquels s’ajoutent de nouvelles roues design avec des dimensions comprises entre 19 et 20 pouces, qui contribuent à une efficacité aérodynamique traduite, comme l’EQS , avec un coefficient de seulement 0,20 Cd. Cette valeur fait des deux voitures les plus aérodynamiques au monde.

Avec traction arrière et 292 chevaux

Quant au système de propulsion, la Mercedes EQE présentée à Munich avait la nomenclature 350, synonyme d’une batterie de 90,6 kWh, supportant un moteur électrique de 250 kW monté sur l’essieu arrière, délivrant 292 ch et 530 Nm de couple maximum. Bien qu’il soit proposé, dès l’usine, avec uniquement une propulsion arrière, le modèle peut également coupler la transmission intégrale 4Matic, résultant de l’installation d’un deuxième moteur, sur l’essieu avant, avec une transmission à une vitesse gérant les deux.

Concernant l’autonomie, Mercedes parle de 660 kilomètres, déjà selon le nouveau cycle WLTP, le constructeur annonçant également une capacité de charge, entre 10 et 80 %, en seulement 31 minutes. Ceci, en utilisant une station de charge DC rapide.

Mercedes-Benz EQE 350 Édition 1 Ligne AMG
Mercedes-Benz EQE 350 Édition 1 Ligne AMG

Sur le plan technique, l’annonce d’une suspension à quatre bras à l’avant et Multi-link à l’arrière – essentiellement la même solution utilisée dans la Classe S -, les roues arrière pouvant également adopter un système optionnel de roues directrices , avec un angle de braquage maximal de 10 degrés. En option, il s’agit également de la suspension pneumatique Airmatic, dont le mode Sport peut abaisser la carrosserie jusqu’à 2,54 cm, afin d’améliorer l’aérodynamisme et la stabilité. À basse vitesse, le conducteur peut soulever le même, également de 2,54 cm, pour surmonter les petits obstacles.

Intérieur (aussi) à l’image d’EQS

Passant à l’intérieur, le point culminant est le fait que même la version de base propose un écran tactile central de 12,8 pouces, associé à un tableau de bord 100 % numérique de 12,2 pouces. Solution qui, malgré tout, peut être remplacée par le même et nouvel Hyperscreen dévoilé dans EQS. Et cela, affichant une seule pièce de verre incurvé de 56 pouces, qui s’étend du tableau de bord du conducteur au tableau du passager, affiche, dans les affichages EQE, trois écrans : un tableau de bord de 12,3″, un immense écran tactile central de 17,7″ et un Écran 12,3 pouces devant le passager. Il existe même un lecteur d’empreintes digitales pour l’authentification biométrique et la navigation en réalité augmentée.

Mercedes-Benz EQE 350 Édition 1 Ligne AMG
Mercedes-Benz EQE 350 Édition 1 Ligne AMG

Tous ces écrans fonctionnent sur la base de la dernière version du logiciel Mercedes MBUX, avec des icônes bleues et oranges, en plus d’une disposition revue qui cherche à faciliter son utilisation pendant la conduite. Avec trois styles exclusifs à accompagner – Undestated, Sporty, Classic – ainsi que trois modes distincts : navigation, assistance et service.

Proposés, dans la version de base, avec des sièges Confort, les modèles de la ligne AMG bénéficient de sièges sport, sans surcoût, avec du simili cuir MB-Tex recouvrant les sièges, les accoudoirs et les parties de la planche de bord. Il y a aussi l’Energizing Comfort, un système de massage et de relaxation qui arrive chez EQE avec de nouvelles options, telles que Forest Glade, Sounds of the Sea et Summer Rain.

Mercedes-Benz EQE 350 Édition 1 Ligne AMG
Mercedes-Benz EQE 350 Édition 1 Ligne AMG

Dans le domaine de la sécurité active, la présence du freinage d’urgence automatique, des feux de route automatiques et du système d’anticipation des collisions, avec le pack d’aide à la conduite ajoutant l’entretien et le changement de voie, la surveillance des angles morts, la lecture des panneaux de signalisation et l’atténuation des impacts au lendemain de une collision latérale.

Début de la production en 2022

Clairement fabriqué à l’image de son grand frère EQS, le Mercedes-Benz EQE devrait entrer en production mi-2022, avec des destinations en Europe et aux États-Unis.

Mercedes-Benz EQE dans les deux versions présentées : Editon 1 et Electric Art Line
Mercedes-Benz EQE dans les deux versions présentées, Editon 1 et Electric Art Line, dont la production démarre en 2022

Quant aux prix, ils ne devraient être connus qu’à l’approche du lancement et du début de la commercialisation.