News from 12:30 – SNCF: pourquoi la crise se propage au sein de l'entreprise

25

Secteur après secteur, la SNCF est touchée par la grève. Les contrôleurs ont donc choisi de se désengager le 8 novembre sur la ligne Paris-Strasbourg. En parallèle, un mouvement est toujours en cours à l'atelier de maintenance de TGV Nord. Nous nous souvenons également du droit de retirer les conducteurs du TER, le tout sans compter le grand jour de mobilisation du 5 décembre.

La direction de SNCF et le gouvernement sont en train de payer pour le passage de la réforme ferroviaire, une vraie fausse consultation qui n'a rien donné, 3 mois de grève pour rien et l'introduction de nouvelles règles qui bousculent les repères des cheminots. Les syndicats critiquent également la fin du statut des nouveaux employés, la fin du monopole, la fin du statut d'entreprise publique et la fin du régime de retraite spécial à l'horizon.

"Les cheminots se sont sentis (…) attaqués par le gouvernement"Bernard Aubin, secrétaire général de la fédération indépendante des chemins de fer, rappelle que le Premier ministre avait justifié la réforme du chemin de fer en affirmant que: "la SNCF coûte de plus en plus cher, fonctionne de plus en plus mal". Des mots qui "très mal pris" les cheminots il dit pour RTL.

"Il y a aussi une responsabilité de la société, c'est le développement de la technocratie, donc ça marche moins bien. Cheminots, au lieu de tirer des trains, passer la moitié de leur temps à redresser les dysfonctionnements dus à cette désorganisation. Ce sont des cheminots qui sont pris entre le marteau et l’enclume », ajoute Bernard Aubin, d’où la montée de la fièvre qui se multiplie dans l’entreprise.

A écouter aussi dans ce journal

Radicalisation – Un employé radical du Tribunal de grande instance de Paris a été muté. Assigné à la surveillance des prisons dans les sous-sols du tribunal, il a été transféré à un service administratif.

Pédophilie – La commission sur Pédophilie dans l'église recueilli 2 800 témoignages en 5 mois. Près de 9 victimes sur 10 étaient des mineurs au moment de ces attaques.

Migrant – La moitié des camps du nord-est parisien ont été évacués, ce jeudi 7 novembre. En tout, 1 600 personnes ont été déplacées, le chef de la police a promis qu'il s'agissait de la dernière évacuation.

L'éditeur vous recommande


Lire la suite