Le coworking: un outil d'économie, de flexibilité et de "rétention des talents" pour les entreprises

31

Entreprise
Cotravail

,
par Fabien Be

Selon une étude de Cushman & Wakefield, les deux tiers des entreprises utilisent le coworking. Ces derniers testent ou promeuvent cette forme de travail pour des raisons d’économie, mais aussi pour "s’adapter plus facilement aux changements constants de la main-d’œuvre" et "retenir les talents".

"Les entreprises sont toujours intéressées par le coworking", selon une étude de Cushman & Wakefield, leader mondial des services immobiliers spécialisés.

Dans son enquête auprès des entreprises & # 39; perception des espaces de travail flexibles et des stratégies de cotravail (Cushman & Wakefield rapporte que plus des deux tiers des entreprises ont recours à un travail "variable", beaucoup d'entre elles "avec plus de 550 décideurs en immobilier d'entreprise dans le monde entier.) Doubler leur investissement dans cette offre de service" années.

"Les managers ont généralement une opinion positive du coworking et prévoient d'intégrer dans leurs coûts et leur stratégie immobilière une utilisation croissante d'espaces flexibles. Le pourcentage d'employés utilisant des espaces flexibles est en augmentation et les répondants s'attendent, en moyenne, à une utilisation régulière de coworking 24% de leurs employés ", a déclaré Tamás Polster, directeur de la stratégie pour l'Europe chez Cushman & Wakefield.

LIRE AUSSI:

Co-working: quelles opportunités pour les entreprises?

coworking "width =" 638 "height =" 361 "class =" aligncenter taille-complète wp-image-8951

Réduction des coûts d'occupation, du recrutement et de la rétention des talents

Selon l'étude du cabinet de conseil en immobilier, 1 entreprise sur 3 utilisant des espaces flexibles a également annoncé des "diminutions de plus de 5%" de leurs coûts d'occupation. "Les dirigeants constatent de plus en plus que l'intégration d'espaces flexibles dans leur stratégie immobilière leur confère des avantages significatifs en termes de recrutement de talents, tout en réduisant leurs coûts d'occupation et en leur permettant de s'adapter plus facilement. Des changements constants en nombre", explique Tamás Polster.

Enfin, selon Cushman & Wakefield, 50% des entreprises indiquent que le coworking est "une occasion d'accroître la satisfaction des employés" et apparaît comme "un facteur de motivation, de satisfaction professionnelle et de productivité" pour ces employés. dernier.

"Il est clair que le coworking marque des points essentiels dans la stratégie immobilière des entreprises telles que la rétention des talents", conclut Ludovic Delaisse, PDG de Cushman & Wakefield France.