Le contrat de l'entreprise menacé de résiliation

16

Retard dans le projet de logement AADL 2000 à Chlef

Les visites des ministres successifs de l'Habitat à Chlef se succèdent et se ressemblent, mais le problème du retard du site de l'AADL de 2000 logements reste entier.

leL'actuel chef du secteur, qui se rendait hier dans la wilaya, a menacé, comme ses prédécesseurs, de mettre fin au marché avec le seul intervenant privé à la traîne depuis 11 mois.

"Il faut à partir de mardi renforcer le site pour activer les travaux mais si d'ici la fin novembre en cours. Si la situation reste inchangée, nous mettrons tout simplement fin au marché en le confiant à une autre société" a prévenu le ministre du Logement au responsable de l'entreprise en question.

Pour sa part, il a répondu qu'il "Est capable de relever le défi et fera les efforts nécessaires pour achever le projet aussi rapidement que possible". Dans un entretien avec la presse, il a évoqué les contraintes techniques et administratives rencontrées.

Il n'a pas hésité à accuser le ministre du Logement en exercice en 2017 de "N'avoir rien fait pour l'aider à surmonter ses difficultés, se contentant, selon lui, de lui envoyer des mises en demeure sans justification".

En tout état de cause, quelle que soit la solution envisagée, le chantier risque de ne pas être prêt dans les délais impartis, compte tenu des retards pris dans l'achèvement d'une partie des 2000 unités AADL en un seul lot et des aménagements extérieurs.


Publier des vues:
30