Climat: le très redouté fonds TCI met la pression sur les entreprises

7

Les investisseurs sont de plus en plus préoccupés par le réchauffement climatique. Et ce malaise se traduit par une pression supplémentaire sur les entreprises. Comme indiqué par le Financial Times, le fonds d’investissement britannique pour enfants (TCI) a annoncé son intention de punir les administrateurs de sociétés qui omettent de divulguer leurs émissions de dioxyde de carbone.

Le fond de Christopher Hon,
connu pour "secouer les finances"

a demandé à Airbus, à Moody's, à Charter Communications et à d’autres sociétés de communiquer de manière plus transparente sur la pollution générée, sinon le fonds votera contre leurs administrateurs. "Les propriétaires d'actifs devraient renvoyer les gestionnaires de fonds qui n'exigent pas une telle divulgation", a déclaré Christopher Hon, accusant BlackRock,
le plus grand gestionnaire d'actifs au monde,

greenwashing, car il n’exige pas que les entreprises divulguent leurs programmes.

Rochenoire accusé de "greenwashing"

La décision de TCI, un fonds d'activiste de 28 milliards de dollars, intervient alors que les investisseurs sont de plus en plus préoccupés par l'impact du risque climatique sur leurs portefeuilles. "Investir dans une entreprise qui n'expose pas sa pollution, c'est investir dans une entreprise qui ne divulgue pas son bilan", a déclaré Christopher Hon, dont le fonds fournit environ 150 millions de dollars par an à des groupes climatiques. Selon lui, si les gouvernements ne forcent pas les entreprises à le faire, les investisseurs peuvent jouer ce rôle.

L’annonce de TCI arrive
comme la COP25 ouvre lundi à Madrid.

La 25e Conférence des Nations Unies sur le climat a pour mission de garantir la mise en œuvre de l'Accord de Paris, décidé en 2015, visant à établir des marchés de crédits de carbone et à revoir à la hausse les ambitions que les pays doivent réaliser. atteindre. Dimanche, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, ardent défenseur de la publication des risques du réchauffement de la planète, a été nommé envoyé spécial des Nations Unies pour le climat.