Centre-Val de Loire : 1 entreprise sur 5 ne respecte pas l’égalité salariale – Vibration

38

En Centre-Val de Loire, une entreprise sur 5 fait figure de cancre en matière d’égalité femmes-hommes. La DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) a dressé un bilan de l’égalité salariale au sujet des entreprises de plus de 250 salariés. Sur 181 entreprises, 19 % devront dès cette année corriger leur situation.

Si les PME épinglées ne mettent pas en place rapidement un plan d’action, les sociétés risqueront une pénalité financière pouvant aller jusqu’à 1% de leur masse salariale. Cette obligation de publication des salaires s’appliquera aussi aux entreprises de 50 à 250 salariés à partir du 1er mars 2020.

À savoir qu’en Centre-Val de Loire, une entreprise sur deux ne compte aucune femme dans ses 10 plus gros salaires.

Pour rappel, depuis hier mardi 5 novembre, à l’échelle nationale, les femmes ne sont plus rémunérées jusqu’au 31 décembre 2019, d’un point de vue statistique compte tenu des écarts moyens de salaires entre les hommes et les femmes. À savoir que les femmes gagnent 24 % de moins que leurs homologues masculins selon un rapport de l’Insee.